« Je suis orthodoxe, je paie des impôts, j’en ai assez de financer des salles de théâtre sans public »

0
145

Contre les affirmations sur le « financement des orthodoxes », le consultant et journaliste orthodoxe, Bèrelé Crombie, a écrit un post qui a agité la toile : « Nous avons aussi quelque chose à dire »

Hidabrouth – Isaac Eitan

Ces derniers jours, nous entendons de plus en plus de revendications sur le financement des orthodoxes. La question a fait la une des journaux à travers la question du budget du gouvernement et maintenant, il y a aussi ceux qui ne peuvent plus entendre ces revendications et qui les réfutent.

Par exemple, ces derniers jours, les voix des gens de droite se multiplient en faveur du secteur -orthodoxe et des services qu’il fournit volontairement pour sauver des vies humaines. Un post paru hier sur les réseaux sociaux a fait exploser la toile.

« Je suis orthodoxe, je paie des centaines de milliers de shekels d’impôts et j’en ai marre de vous financer », a déclaré Bèrelé Crombie, consultant en médias et journaliste orthodoxe. « J’en ai marre de financer des milliards pour des salles sans public ; j’en ai marre de financer des acteurs et des personnalités culturelles qui vivent à mes dépens. »

Le message de Crombie est devenu un succès en ligne en quelques heures. « J’en ai marre de financer pour rien des départements de recherche scientifique dans des universités qui ne contribuent pas vraiment au pays », a-t-il poursuivi. « Parlant du financement des secteurs – nous avons aussi quelque chose à dire. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire