Jusqu’à 120 ans !

0
1319

Soudain, Israël Kristal a droit aux feux de la célébrité ! Il n’a pourtant, pour l’avoir mérité, qu’un seul élément  : son âge. 112 ans. Après le décès d’un Japonais qui ne l’avait dépassé que d’un an, le voici devenu l’homme le plus âgé au monde, pour autant que l’on sache. Pour une personne qui a connu les affres de la Shoah, c’est un comble.
Provisoire : il peut toutefois arriver au record absolu de l’âge le plus élevé atteint dans la période moderne s’il vit encore 3 ans. Alors, il dépasserait un Japonais décédé à l’âge de 115 ans. On lui souhaite donc d’arriver à 120 ans, l’âge classique chez nous.
Sa fille, qui habite à deux rues de sa maison à ‘Haïfa (Mme Kuperstok, une jeune dame de 64 ans), parle d’un père éveillé, plein de vie, jamais en colère, malgré toutes les difficultés de la vie. Il a été enrôlé à l’armée russe à l’âge de sept ans, et il n’avait que neuf ans au décès de sa mère. Il prit part à une entreprise de fabrication de sucreries, ce qui lui valut, par la suite, les appréciations de ses nouveaux clients… allemands. Toutefois, en 1944, Israël Kristal a perdu ses deux enfants au ghetto, puis sa femme, des suites d’un incendie. Il finit par être envoyé à Auschwitz. Il en est sorti, ne pesant plus que 36 kg. Il a eu le courage de refaire sa vie de zéro, faisant reposer sa confiance sur l’Eternel. Il s’installa à ‘Haïfa, et fonda une nouvelle fabrique de bonbons et autres sucreries.
Sur le plan religieux, Israël Kristal met les tefilinne tous les jours. Dans sa jeunesse, dans la ville de Zarnov, en Pologne, il avait fréquenté le ‘héder dès son plus jeune âge, mais son père ne s’était pas suffi de cela : il le réveillait à 5 h du matin pour étudier plus encore – sans opposition de sa part…
C’est peut-être cela, sa recette pour la longévité…●

LIRE  L’étude qui "choque" : les laïcs sont moins tolérants et ouverts d’esprit que les croyants

Aucun commentaires

Laisser un commentaire