La Conférence rabbinique européenne, réunie à Munich, se prononce sur les décrets pris en Terre sainte contre la Tora

0
121

Le Président du Comité permanent, rav Galaï de Londres : « Les conversions sont effectuées exclusivement par un tribunal important et régulier. Nous, qui représentons les chefs spirituels de quatre-vingt pour cent des communautés, refuserons toute autre conversion! »

Dans une impressionnante démonstration d’unité dans le cadre de la conférence biennale organisée par le Comité permanent de la Conférence rabbinique européenne, les grands rabbins et présidents des tribunaux de la plupart des pays européens se sont réunis à Munich pour discuter de toutes les questions qui concernent les saintes communautés en Europe.

Le rav Pin’has Goldschmidt, qui a été réélu à l’unanimité pour un nouveau mandat en tant que président de la conférence, a déclaré que « d’une part, nous voyons un formidable épanouissement des communautés, de la Tora et des institutions caritatives à travers l’Europe, mais d’autre part, la corde se resserre autour des Juifs d’Europe, au pays et à l’étranger. Les menaces contre les lois de notre peuple, dont celles contre la circoncision, existent et nous obligent à nous dresser contre ces tendances, comme notre père Israël l’a fait devant son frère Esaü, avec le doron, la prière et la guerre. Nos adversaires doivent comprendre que nous n’accepterons aucune instruction sur la façon de nous conduite. »

Le rav Goldschmidt a ajouté que « les personnes de la conférence ont travaillé sur un plan à part entière pour la douzième convention du plénum de la « Conférence rabbinique européenne », qui était prévue pour ces jours-ci ici à Munich. Mais comme chacun sait, les rabbins de la conférence ont été les premiers à prendre les précautions nécessaires dans leurs communautés du fait de l’épidémie, avant même que les directives ne soient émises par les autorités sanitaires. Tenir un événement de cette ampleur était impossible au vu des circonstances et des orientations du gouvernement bavarois et nous avons donc dû reporter la convention au mois d’Adar II, en espérant et en priant pour des jours meilleurs. Cependant, les problèmes auxquels sont confrontés les Juifs européens sont importants et aigus en ce moment et en coordination avec les autorités bavaroises et dans les limites du corona pour un nombre limité de rabbins, nous organisons la convocation du Comité permanent.

LIRE  Ma vie de créateur de startup juif "ultra-orthodoxe"

Au cours des quatre sessions du Comité permanent présidé par le rav Galaï, qui a été réélu président, deux jours de discussions ont eu lieu sur de nombreuses questions, notamment : la campagne contre la législation visant à interdire ou restreindre l’abattage des bêtes, en particulier en Pologne, Belgique, Grèce et aux Pays-Bas. La réforme de conversion proposée en Israël et ses implications pour la diaspora. Mise en place de kollel avrechim dans les communautés. Initiative de la Convention de Malte, rapport sur l’évolution de la Cour européenne de justice et les projets d’avenir. Le programme « Beth Va’ad le’Hakhamim », la loi sur les Agounoth, la mise en place de départements « clarification du judaïsme », « ‘Erouvin » et « Mikvaoth ». La Cour d’appel de la Cour à Amsterdam et les questions de personnel à la Conférence.

A l’ouverture de la conférence, les lettres spéciales du rav Kanievsky et de rav Edelstein ont été présentées par rav Israel Friedman.

En ce qui concerne les menaces sur la conversion en provenance d’Erets Israël, la « Conférence rabbinique européenne », qui représente les chefs spirituels de plus de quatre-vingts pour cent des communautés principales et générales en Europe comptant environ un million quatre cent mille personnes, déclare qu’il n’y a aucune obligation de reconnaître ces conversions qui n’ont aucune validité halakhique. « Tous les membres de nos centaines de communautés en Europe ne n’accepteront qu’une conversion selon la loi et la tradition d’Israël. »

Le rav Galaï a résumé l’audience et a statué au nom des participants : la conversion n’aura pas lieu dans des endroits où il n’y a pas d’infrastructure pour la vie communautaire juive. « Nous n’accepterons aucune conversion qui ne soit pas conforme à la Halacha. »

LIRE  “L’Iran transfère des fonds au Hamas pour ses actions violentes dans la zone de la clôture de la bande de Gaza”

Les participants ont exprimé les préoccupations de la communauté juive d’Europe concernant la législation contre l’abattage et la circoncision dans divers pays qui constitue une menace réelle pour l’existence de la vie juive en Europe, en présence de Mme Katrina von Schnurbain, coordinatrice au nom de l’Union européenne pour combattre l’antisémitisme et promouvoir la vie juive.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire