La discrimination officielle de l’Autorité palestinienne

0
33

Le BNVCA constate l’ampleur de la discrimination haineuse à l’œuvre au sein de l’Autorité palestinienne, à la suite de la barbarie dont a été victime un jeune druze, Tiran Pero. Accidenté dans les territoires palestiniens, il avait été transféré en réanimation dans un hôpital palestinien. Là, dans un acte d’une totale sauvagerie, il fut débranché, assassiné et enlevé pour servir de monnaie d’échange dans un ignoble chantage de restitution de son corps contre la libération de prisonniers palestiniens. Mais ce n’était pas un soldat de Tsahal, ni un Juif, c’était un druze. Suite à la pression provenant de diverses sources et aux menaces des druzes et d’Israël, le corps a été restitué.

Une délégation de l’Autorité palestinienne s’est rendue chez la famille en deuil pour présenter ses condoléances, le comble de l’indécence. Dans le même, temps deux victimes juives étaient tuées lors des attentats aux arrêts de bus à Jérusalem. Un garçon de 15 ans et demi et un homme de cinquante ans qui a succombé à l’hôpital. Pour eux, pas de condoléances, mais des bonbons et des friandises pour célébrer deux Juifs tués.

L’Autorité palestinienne reste conforme à sa stratégie officielle: verser des salaires aux tueurs de Juifs ; les non-juifs, eux ont droit à des condoléances. Ou lorsque les couleurs de l’Autorité palestinienne sont celles de l’antisémitisme…

LIRE  Deux poids, deux mesures (deux enterrements)

Aucun commentaires

Laisser un commentaire