La haine contre les orthodoxes en tant que génératrice de sièges

0
298

L’ancien député Moshe Feiglin a profité du fait qu’il était hors du jeu politique dans la présente campagne électorale pour présenter un monologue passionnant combiné à une attaque contre la haine des orthodoxes. Une haine qui s’intensifie encore plus pendant la période du corona : « S’il vous plaît, permettez-moi d’essayer de saper la rage sacrée contre les orthodoxes, » dit Feiglin, non sans ajouter de manière étonnante : « Le député Eichler a contribué plus que Lapid à la sécurité d’Israël. »

Kol réga’

Le président du Parti Zehout, l’ancien membre de la Knesset Moshe Feiglin, a déjà déclaré qu’il n’avait pas l’intention de se présenter aux élections de la 24e Knesset, mais se tenait néanmoins devant les caméras de la chaîne de la Knesset, et avait attaqué la haine dégoulinante de certains politiciens. contre le public orthodoxe.

Dans ses remarques liminaires, Feiglin a déclaré: « Bonjour, nous parlerons aujourd’hui de la colère envers les orthodoxes, en tant que générateur de sièges. La colère contre les orthodoxes est un moteur puissant de la politique israélienne. Barak a battu Netanyahou aux élections de 1999. sur ces vagues de colère, Lapid a sauté à la Knesset en 2013 avec 19 sièges, devenant presque un Premier ministre, sur les vagues de haine contre les orthodoxes. Lieberman? Il fait de l’argent sur eux en général. Et maintenant avec la combinaison avec le corona et les élections, la haine orthodoxe la plus abyssale émerge, et il est clair que de nombreux politiciens vont essayer de construire à partir d’elle. »

« Non seulement ces ‘sangsues’, lance Feiglin en attaque, soulignant : « Je dis cela entre guillemets bien sûr. Ils vivent à nos frais et ne servent pas dans l’armée israélienne, ils ne sont pas non plus tenus aux instructions et propagent la maladie parmi nous. »

« Je ne suis pas un orthodoxe, mais quand tout le village poursuit la sorcière, alors j’ai une telle tendance à le rejoindre. Alors permettez-moi d’essayer de saper la rage sacrée contre les orthodoxes » précise le président de Zehout, et il a commencé à analyser les données: « La part de la population orthodoxe en Israël est de 11%, la part des victimes orthodoxes du corona parmi tous les citoyens israéliens en janvier dernier était de 12%, pas vraiment une différence significative entre les orthodoxe et le reste de la population. Et les orthodoxes ont actuellement le taux d’infection le plus bas, ce qui signifie qu’ils sont les premiers à sortir de l’épidémie hivernale. En mars, la mortalité tombera en dessous de la moyenne, tout comme elle l’a fait en l’été. Mais les haineux contre les orthodoxes ne laisseront pas les faits et les chiffres gâcher leur théorie, certainement pas avant les élections. « 

LIRE  Un homme de 79 ans voulait sauter du pont Verrazzano à New York...

Feiglin a poursuivi en discutant de la question la plus explosive des relations orthodoxes et de l’État, la conscription dans l’armée israélienne. Donc en ce qui concerne le recrutement: « Qui a le plus contribué à la sécurité d’Israël? J’ai demandé une fois depuis le podium de la Knesset, Lapid ou Eichler? » Ma réponse est bien sûr que Eichler a contribué plus que Lapid à la sécurité d’Israël, et comment est-il possible qu’Eichler puisse être considéré comme tel alors qu’il n’a pas fait l’armée ? Pourtant c’est le cas : tandis que Lapid a été employé de l’armée israélienne pendant 3 ans dans tous les domaines, sauf la sécurité, Eichler au moins n’a pas dérangé le fonctionnement naturel des forces armées… « 

« L’armée populaire n’est rien de plus qu’un slogan, la moitié des Israéliens ne s’enrôlent pas, et ce ne sont pas seulement les orthodoxes. Tsahal devient de plus en plus technologique et professionnelle, la tendance est de plus en plus au volontariat de quelques-uns, ce qui un service régulier qui est de loin plus intéressant. Comme les pilotes et comme la patrouille frontalière. Ceux qui ne veulent pas s’enrôler – les commandants sur le terrain vous le diront – vous n’avez donc vraiment pas besoin de lui. Le rôle de Tsahal est de nous protéger, lorsque vous l’accablez d’agendas non sécuritaires tels que l’intégration ou le féminisme, vous ne contribuez pas à la sécurité, vous lui faites du mal », a conclu le président du Parti Zehout cette partie du monologue.

À ce stade, Feiglin a avancé comme promis sur la question des allocations: « Eh bien, il nous faut parler de la question des allocations pour les orthodoxes: lorsque j’ai été élu à la 19e Knesset, j’ai examiné le coût annuel en 2010 pour financer chaque Avrekh (étudiant en Tora marié) en quotas dans les sciences humaines. facultés, c’est-à-dire que j’ai examiné le coût des étudiants en études non productives, littérature, art, musique, etc. Il s’est avéré que le coût de cet «étudiant laïque» pour l’État était alors d’environ 25 000 shekels par an. L’étudiant de la Tora n’était alors plus que de 8 400 shekels par an. Au total, le calcul a montré que le coût de 77 000 étudiants orthodoxes payaient des impôts forts de 647 millions de shekels. Maintenant, la même année, le coût de 90 000 « étudiants laïques » menant des études universitaires à part entière représentait pour le contribuable 2,250.000.000 de shekels par an. Autrement dit, les « kollels laïques » coûtent au contribuable environ 3 1/2 fois de plus que « les kollels de ‘Harédim ». Mais les kollels laïques sont appelés universités »…

LIRE  "Dire qu'il n'y a aucun rapport entre Daesh et l'islam est idiot"

Feiglin a continué à piquer et a insisté sur la supériorité des étudiants de kollel : « Eh bien, hein, comparons les potins dans les réunions d’art ou autres études de ce genre à l’université? Bien sûr, il y aura ceux qui demanderont, eh bien, disons qu’il n’y a pas conteste que dans les deux cas il ne s’agit pas d’ingénierie ou de médecine. Ce sont des études qui ne sont pas conçues pour produire ou entretenir quoi que ce soit de matériel. Comme réparer des voitures ou même des logiciels informatiques. Mais pour transmettre des connaissances spirituelles et assimiler des valeurs. Pour moi, par exemple, l’étude de la Tora dans les Yechivoth est le summum de la pratique intellectuelle spirituelle, tandis que les « études de genre », comment dire? n’ont certainement leur place dans le milieu universitaire, tout comme les études sacrées ne le sont pas dans ce même milieu. »

Le président de Zehout a précisé: « Bien sûr, vous pouvez penser différemment, mais cela ne change rien au fait que tout comme le laïc est gêné par les avantages attribués aux orthodoxes, les orthodoxes ressentent également frustrés par le fait que les taxes qu’il paie sur chaque achat. d’un paquet de couches ou quand il achète un appartement, passent à cette «science». Et comme mentionné, c’est beaucoup plus d’argent, trois fois plus que ce qu’ils reçoivent eux ! »

Feiglin a ajouté: « Au fait, il n’ya pas d’investissement plus lucratif en Israël que d’investir dans des allocations familiales orthodoxes. Dans le monde occidental, un capital énorme est investi aujourd’hui pour encourager la naissance de plus de deux enfants dans la famille, et pour maintenir l’Etat et la civilisation. Ce problème réduit la majorité juive ici et menace vraiment l’existence continue de l’Etat juif. Les orthodoxes le font pour nous presque gratuitement… »

LIRE  Rav Yits'hak Yossef : "Une majorité de Sefarades à la haute Cour rabbinique !"

« Le garçon orthodoxe qui couche avec son frère dans le même lit et se contente de pain avec du chocolat à tartiner pour le petit-déjeuner, cet enfant protégera aussi démographiquement l’Etat juif et paiera également ses impôts, quand il grandira, la pension de vieillesse pour ce jeune laïc qui aime tant le haïr maintenant ». Feiglin a conclu : « Eh bien, voici ce qu’il fallait dire à propos de la haine des orthodoxes avant les élections. J’espère vraiment avoir pu vous vacciner un peu contre ce virus. « 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire