La « nation des vaccinés » contre la « nation des non vaccinés »

0
276

Une analyse des données sur la morbidité et la mortalité sévères entre les 6 000 000 vaccinés en Israël et les 800 000 non vaccinés révèle des différences très dramatiques entre les deux groupes. Dans un groupe, le corona est presque complètement dominé et dans l’autre, il fait rage | Comment la combinaison des deux groupes affecte-t-elle la morbidité en Israël ?

Depuis que les vaccins corona sont entrés dans nos vies, l’État d’Israël s’est, comme d’habitude, engagé dans un débat intersectoriel entre la grande majorité qui soutient l’avis des experts et se fait vacciner, et les sceptiques qui refusent d’être vaccinés et sont soutenus par des opinions marginales et des théories du complot. Au cours du week-end, News 12 a présenté les données de morbidité par division en « deux Etats » – celui des vaccinés et celui (restreint) des non vaccinés. La segmentation révèle à quel point le vaccin est efficace et spectaculaire pour éradiquer l’épidémie.

Au pays du vaccin, le corona est presque derrière nous : parmi les vaccinés, seuls 37 nouveaux patients sévères se sont ajoutés en Israël la semaine dernière, seuls 9 patients sévères de moins de 60 ans et 30 vaccinés sont décédés du virus au cours de la semaine écoulée. Le chiffre étonnant parmi les vaccinés : 0 soutenus par Acmo.

Parmi les non vaccinés – la situation est complètement différente : 533 patients gravement malades se sont ajoutés cette semaine parmi les non vaccinés. Même à un jeune âge la situation n’est pas simple pour ceux qui n’ont pas été vaccinés : 285 patients gravement malades de moins de 60 ans se sont ajoutés seulement au cours de la semaine écoulée, dont 45 ont été mis sous assistance respiratoire par Acmo. Même en termes de mortalité, la différence entre les vaccinés et les non vaccinés est dramatique : 67 non vaccinés sont décédés au cours de la semaine écoulée, alors que seulement 13 sont décédés parmi les vaccinés complets.

LIRE  Décès du père du Grand rabbin de France, M. André Korsia

Une autre statistique non moins dramatique : au cours du mois dernier, 421 patients de la faction non vaccinée sont morts du corona en Israël, et seulement 68 sont morts de la faction vaccinée. Il s’ensuit que 80% de la mortalité due au corona en Israël provient des non vaccinés.

Dans la pratique, dans l’État d’Israël, les vaccinés et les non vaccinés cohabitent, et en fait le résultat de la combinaison de la majorité des vaccinés avec la minorité des non vaccinés est que s’il n’y a pas de catastrophe, la situation est loin d’être alarmante lorsqu’elle vient d’éradiquer l’épidémie.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire