La vengeance des députés de la coalition de droite

0
55

Le parti Yamina qui était un pilier central du gouvernement sortant s’est désintégré pour se reconstruire en tant qu' »Esprit Sioniste » sous la présidence d’Ayelet Shaked. La commission de la Knesset a rejeté hier la demande de scission de la députée Idit Silman et a en même temps approuvé la scission de Bennett, Kahana et Pinto… La vengeance est un plat…

Ces trois derniers se sont regroupés pour former un tiers de la faction et permettre à Kahana et Pinto de se présenter aux prochaines élections au sein du parti « Camp de l’Etat ». Le député Silman devra donc démissionner de la Knesset ou saisir la Haute Cour pour pouvoir se présenter dans un autre parti.

Plus tôt, le comité présidé par Nir Orbach s’est réuni pour discuter des trois demandes partagées de la faction – Silman, Pinto et Kahana. La demande de Silman a été rejetée par une majorité de quatre membres du comité contre trois qui l’ont soutenue, même si elle a été soumise en accord avec le président Shaked. Les membres de la Knesset Nir Orbach, Abir Kara, Silman et Yom Tov Kalfon resteront dans la faction.

Les membres du comité des partis de la coalition sortante considèrent Silman comme le premier responsable de la désintégration du gouvernement, et il est clair que leur opposition à sa scission était leur façon de se venger d’elle. Le député Malinovski a déclaré après le débat : « Je ne suis pas prêt à récompenser ceux qui ont entraîné l’État d’Israël dans des élections inutiles ».

Plus tard, le député Pinto et l’ex-ministre Kahana ont retiré leurs demandes personnelles, et Bennett – l’ancien président de la faction qui a déjà annoncé qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections – a soumis une demande en son nom pour se séparer d’eux deux. La demande a été adoptée à l’unanimité par la commission de la Knesset. Les trois ne recevront pas l’argent actuel de la faction de droite et le financement restera avec Ayelet Shaked pour la campagne électorale. Après la scission, Bennett devrait fusionner à nouveau avec Shaked.

LIRE  Pourquoi Marseille se dirige vers Israël ?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire