L’antisémitisme au sein du Labour anglais

0
807

Divers députés du Labour, le parti travailliste anglais, ont exprimé récemment des idées teintées d’antisémitisme primaire, non sans provoquer ainsi un grand remue-ménage dans la classe politique locale.

L’effet des media a peut-être quelque chose de positif : cela prouve que de telles prises de positions ne se glissent pas dans la normalité. Cependant, il n’empêche que ce phénomène dérange. Dan Prossor, un ancien ambassadeur d’Israël à l’ONU, ajoute que de tels phénomènes existent ailleurs aussi, en Suède, et même en France, sans pour autant mériter un tel débat public.

Antisémitisme au Labour – on n’en démord pas !

Le scandale de l’antisémitisme latent du parti travailliste anglais ne parvient pas à se calmer. L’un de ses membres influents a raconté à un journaliste du Telegraph que pas moins de 50 de ses adhérents ont été écartés de ce parti à ce titre dans la période récente… dont 20 ces deux dernières semaines.

Ainsi, Salim Moulla, anciennement maire de Blackburn, a-t-il accusé Israël d’être responsable des attaques à Paris. Ou encore, la députée Naz Schah proposait de déloger Israël d’expatrier ses habitants aux USA. N’oublions pas l’ancien maire de Londres, Lewingsohn, affirmant que Hitler soutenait le sionisme ; ou encore l’actuel président de ce parti, Jeremy Corbyn, connu pour ses positions favorables au ‘Hamas et au ‘Hezbollah.

Corbyn, du reste, estime peu important le problème dans son parti.

Sa nomination à la tête du Labour inquiétait le public. Il s’avère rapidement que, grâce à elle, les langues de ses membres se délient, et ils finissent par montrer leur véritable appartenance.

LIRE  Le journaliste saoudien Dahham Al-Enazi : l’Iran et la Turquie sont plus menaçants

Cette image reste tout de même inquiétante, même si les réactions des autres membres du parti prouvent que la raison continue tout de même à y régner, et que le monde actuel n’est pas prêt à retomber dans des extrémités antisémites comme avant la Shoah. Espérons que ce sentiment est juste, et que l’Eternel continue à protéger Son peuple…

 

Il y a, dans tout cet épisode, un élément curieux, que certains avaient déjà relevé : contrairement à ce qu’on aurait pu croire, ce n’est pas la droite traditionnelle qui fait, là preuve d’une opposition au peuple juif – ce qu’on appelle en général antisémitisme. Non, cette fois, c’est la gauche. La Gauche, censée être ouverte à tous les peuples, tous les groupes ? Pourtant c’est là la surprenante réalité qui se fait jour de manière incontestable au sein du parti travailliste anglais.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire