Le commandant de l’armée de l’air a fixé un délai pour les pilotes insoumis : ceux qui ne se présentent pas pourront être licenciés

0
81

Le commandant de l’Armée de l’Air a récemment envoyé un message aux pilotes qui ont refusé de servir en raison de la réforme juridique ; ceux qui ne reprendront pas le service avant le 17 octobre risqueront d’être licenciés.

Be’hadré ‘Harédim – Shalov Shinberg

Tomer Bar, commandant de Hay’a | Photo : porte-parole de Tsahal

Le commandant de l’armée de l’air, le général de division Tomer Bar, a récemment fixé un délai pour les pilotes qui refusent de servir en raison de la réforme juridique, selon lequel s’ils ne reprennent pas le service avant le 17 octobre, ils risqueront d’être licenciés, comme indiqué dans  » Actualités 13″.

Le même jour, le général Bar assistera à une discussion de tous les commandants d’escadron où il entendra le statut de service de ceux qui ont refusé et examinera le licenciement de ceux qui ne sont pas revenus au service.

La date en question a été déterminée en raison d’un vaste exercice qui aura lieu avec l’US Air Force et d’autres forces aériennes du monde entier. Dans le même temps, le commandement de l’armée de l’air craignait que les compétences des pilotes ne soient affectées en cas d’absence aussi longue.

L’armée israélienne a confirmé les détails : « Le commandant de l’armée de l’air a ordonné la conduite d’appels aux réservistes dans le but de dresser un portrait des compétences du corps et du retour des réservistes. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire