Le conflit interne au Likoud : « Danger existentiel pour Israël, dégâts irréversibles »

0
271

Nous avons rapporté la position surprenante de Yuli Edelstein, proposant de ne pas toucher à la loi du retour (qui le concerne particulièrement, puisqu’il est originaire d’Ukraine). Le député Karai lui répond | Karai dit qu’il s’agit d’un « danger existentiel pour l’avenir du peuple juif ici dans ce pays, avec la multiplication des mariages mixtes et une assimilation difficile. Il est temps de réparer, avant que le dommage ne soit irréversible ».

Be’hadré ‘Harédim – Kobi Uziéli

Après qu’un membre de son parti, Yuli Edelstein, ait appelé à « laisser tranquille » la clause du petit-fils dans la loi du retour, le membre de la Knesset Shelomo Karai du Likoud lui répond et explique pourquoi l’annulation de la clause du petit-fils dans la loi du retour est obligatoire.

« Dans les annales de la Knesset, il est clair comme le jour que le principal raisonnement de la clause du petit-fils était que l’immigrant juif ne devrait pas être confronté à un choix impossible entre immigrer en Israël avec sa famille non juive », écrit Karai. « La loi du retour a été rédigée à l’époque où Israël était un pays pauvre et persécuté, et presque personne n’imaginait que beaucoup y immigreraient pour des raisons économiques. »

« Aujourd’hui, des décennies plus tard, après que ceux qui ont choisi de lier leur destin à celui du peuple juif aient déjà immigré en Terre d’Israël, la réalité a changé. La réalité de ces dernières années, et il n’y a pas de doute, c’est que cette loi est utilisée par de nombreux non-juifs, qui ont rompu tous les liens avec le peuple juif et son héritage, pour immigrer ici pour des raisons économiques. »

LIRE  Le Liban ouvertement dirigé par le Hezbollah

« 72% des immigrés en 2020 ne sont pas juifs. 41% des immigrés de l’année dernière ont reçu un passeport et des allocations et sont retournés dans leur pays d’origine. Ce n’est pas seulement un gaspillage d’argent public, mais un danger existentiel pour le l’avenir du peuple juif ici dans ce pays, avec la prolifération des mariages mixtes et une assimilation difficile. Il est temps d’y remédier. Avant que les dégâts ne soient irréversibles ! » Ainsi Karai ne mentionne pas le membre de son parti, mais le timing est clair.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire