Le couple arrêté en Turquie : « Nous n’avons demandé que du pain et de l’eau – nous respectons la cacherouth »

0
335

Dans une interview intéressante du couple qui a été arrêté en Turquie et qui a été libéré après neuf jours passés en prison, Mordi (notre photo) et Natalie Ouaknin ont déclaré : « Nous avions confiance dans le Maitre du monde que que tout irait bien, mais nous ne connaissions pas l’ampleur du problème et qu’il était si critique. Nous avons vu que tout le monde prenait des photos. »

JDN

Mordi et Natalie Ouaknin, les Israéliens arrêtés en Turquie il y a neuf jours pour suspicion d’espionnage après avoir photographié le palais du président Erdogan, ont atterri en Israël ce jeudi matin dans un avion privé. Ils ont raconté aux médias leur cauchemar. « Cela a duré huit jours comme le miracle de la cruche d’huile de ‘Hanoucca, vive l’État d’Israël », ont déclaré les deux avec enthousiasme dans une interview à News 12.

« Nous sommes toujours incapables de comprendre ce qui nous est arrivé, nous reprendrons des forces et verrons comment nous nous remettrons de ce cauchemar. L’avocat qui m’a rendu visite quelques jours après l’arrestation m’a dit combien notre pays nous aime, combien les familles et les dirigeants se soucient de nous », a déclaré Mordi. « C’est un choc. Il faut quelques bonnes heures pour le digérer sinon quelques bons jours. »

Le couple a déclaré que « nous ne savions pas que la photographie est interdite. Tout le monde prenait des photographes, d’un tas de maisons. Je n’imaginais pas que j’avais une photo aussi fatidique pour eux… »

Ils ont raconté ce qui s’est passé : « Des gardes de sécurité sont arrivés, se mettant à s’intéresser et à demander : ‘Qu’avez-vous fait ?’, ‘Pourquoi avez-vous pris des photos ?’ « Je n’ai pas réalisé que je faisais quelque chose de mal et de mauvais jusqu’à ce qu’ils s’approchent de nous. Je me suis dit que je photographiais de beaux sites – comme nous l’avons fait en Turquie dans divers endroits, avant cette tour. »

LIRE  Les dirigeants des hôpitaux attaquent : le ministère n'a aucun plan

« Ils nous ont amené un traducteur anglais qui m’a parlé et m’a demandé : ‘Pourquoi avez-vous pris une photo et l’avez-vous marqué dans un cercle ?’ J’ai dit que c’était de l’enthousiasme, quelque chose que j’aimais faire. Mais sans aucune intention. »

« Nous avons été assaillis par beaucoup de mauvaises pensées, mais nous sommes des gens de foi », a souligné Mordi. « Nous croyions au Béni du Ciel et que tout irait bien, mais nous ne connaissions pas l’ampleur du problème et qu’il était si critique. Nous avons vu que tout le monde prenait des photos. Si c’était si critique, ils auraient dû nous le dire de ne pas prendre de photos. »

Natalie a parlé de la détention et a déclaré que « c’était épuisant, j’étais très faible et j’ai perdu beaucoup de poids. Je n’ai pas mangé, je respecte la cacherouth – alors j’ai seulement demandé du pain et de l’eau. Je mangeais de petits morceaux de pain et les passais avec de l’eau juste pour survivre. Je ne me suis pas évanoui ni n’ai perdu connaissance. J’ai failli tomber plusieurs fois. »

On a demandé au couple comment les choses se sont passées et Natalie a répondu que « J’appelle cela une main de D’ délibérée. Je ne me souviens tout simplement pas d’avoir fait cette chose et cela m’a trompé. J’ai reçu un message. J’ai toujours été fort dans la foi et dans le passé j’ai beaucoup plus gardé ma religion, j’ai eu des moments où j’étais plus faible. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire