Le député rav Litsman parle…

0
275

En veille de Chabbath Haazinou, le rav Litsman de l’Agoudath Israël, ancien ministre de la Santé puis de la Construction, actuellement l’un des membres de l’opposition, a été interviewé par le quotidien orthodoxe Hamodia. Il y a des choses très claires et très foudroyantes contre le gouvernement actuel…

« Bien qu’ils détiennent le pouvoir qu’ils ont volé par fraude et tromperie, il n’y a rien d’autre sur le terrain que la haine qui les unit. Vous pouvez sentir à quel point ce gouvernement n’a pas d’aide divine. Ils n’ont de succès en rien, tout va pour eux à l’envers. Netanyahou a dirigé avec succès toute la crise corona alors que tout le monde était dans le brouillard – Bennett et sa bande sont arrivés, ont bégayés dans leurs messages, ont retardé leurs pas et ont réussi à tout détruire de leurs propres mains. »

Le rav Litzman n’a pas épargné Lieberman, l’actuel ministre des Finances : « Il s’est glissé dans le poste responsable de l’économie du pays, pour y agir de manière tyrannique et pour se venger sauvagement de nous, le public faible du pays. Ils se battent contre le saint Chabbat, contre les droits des enfants d’Israël, contre les mères qui gagnent leur vie, contre le monde de la Tora et contre les Yechivoth, cpntre la cacherouth et contre les conversions honnêtes, et contre tout ce que nous avons préservé pendant des années pour protéger la tradition et le judaïsme. Tout a été changé et détruit en deux mois et demi. »

Il a conclut : « En politique, nous avons toujours su qu’il y avait des frontières et des lignes rouges, cette fois ils ont perdu toutes les valeurs, idéologies, promesses et déclarations aux électeurs. Bennett, Shaked, Saar et Elkin ont écrasé ces bonnes conduites sur leur chemin. Ils sont responsables de l’effondrement du camp de droite alors que la plupart des citoyens israéliens appartiennent à ce camp. Et surtout, ils ont nui aux choses les plus sacrées et les plus précieuses du peuple juif ».

LIRE  Yair Lapid, revenu des Emirats, y a laissé colère et frustration

Peut-on dire mieux ?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire