Le député rav Maklev révèle le plan orthodoxe contre la réforme de la cacherouth

0
220

Sont prévues une guerre féroce à la Knesset et une énorme campagne contre la cacherouth alternative : « Nous allons mener une guerre acharnée ici au sein des commissions de la Knesset. Cela sera une guerre d’usure. »

Be’hadré ‘Harédim – Yossi Stark

Le membre de la Knesset le rav Uri Maklev a révélé hier soir (dimanche) à la commission de la Knesset l’intention des factions orthodoxes de lutter contre la réforme de la cacherouth prévue à la Knesset dans les semaines à venir. Il a déclaré qu’une guerre d’usure était prévue dans les commissions, ainsi qu’une vaste campagne pour informer le public que la nouvelle cacherouth ne vaut rien – « Nous allons mener une guerre acharnée ici dans les commissions de la Knesset. Ce sera une guerre d’usure, nous informerons tout le public ».

Le député Maklev a attaqué la réforme prévue et a déclaré: « C’est une hypocrisie sans précédent. Vous prenez les rabbins des villes qui accordent déjà aujourd’hui les certificats de cacherouth dans les différentes villes et vous leur permettez de continuer à en donner dans votre réforme : alors, pourquoi toute cette réforme est-elle nécessaire ? Elle va tout simplement détruire tout la crainte qu’avaient les magasins face aux organismes de formation. »

Maklev a ajouté :  » Tout propriétaire d’entreprise qui n’est pas agréé par un certain rabbin ira chez un autre rabbin. Dans aucun autre domaine vous ne feriez une telle chose, imaginez qu’un propriétaire d’entreprise ne recevrait pas de licence commerciale dans la municipalité de Tel Aviv irait à la municipalité de Yavné pour la recevoir. Le pays entier tomberait dans l’anarchie. Vous le permettriez ? »

LIRE  Et Trump : “J’ai un lien personnel avec le judaïsme”

« Est-ce une réforme économique ? », a poursuivi Maklev, « Il n’y a rien de moins cher qu’un rabbinat local n’importe où dans le pays – cette réforme vient détruire et non construire. »

« Il y a une démocratie dans le pays », a expliqué Maklev, « n’importe qui peut démarrer une entreprise sans surveillance de cacherouth, juste qu’il ne la déclare pas cachère, qu’il ne trompe pas les consommateurs. Mais vous voulez tromper les consommateurs qui veulent du casher, vous permettez aux propriétaires d’entreprise d’être appelés casher même s’ils ne le sont pas. Les vendeurs veulent les clients qui tiennent à la cacherouth, mais ne sont pas disposés à oeuvrer pour que les protuis qu’ils vendent le soit ! Nous veillerons à informer l’ensemble du public, de Kiryat Shmona à Eilat, que ce casher prévu n’est pas cascher. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire