Le gouvernement et les orthodoxes : témoignage

0
249

Suite aux propos du chef des services de santé publique, qui a révélé qu’un schéma d’éducation orthodoxe n’avait pas été approuvé en raison de problèmes budgétaires, ce qui a entraîné une vague de nouveaux cas dans le secteur, des députés orthodoxes attaquent et demandent une enquête.

Les chefs des partis orthodoxes et les membres orthodoxes de la Knesset dans une attaque virulente contre le gouvernement qui a abandonné l’éducation orthodoxe, ce qui a conduit à une vague de morbidité dans le secteur, comme le Dr Sharon Elroi Price, cheffe des services de santé, a déclaré dans une interview exclusive Kikar Hashabat.

Le Dr Elroi Price a évoqué l’ouverture de l’année scolaire dans le secteur orthodoxe et a déclaré : « Nous savions bien que les élèves orthodoxes reviennent à l’école le 1er Eloul. Nous avons commencé avec le ministère de la Santé, le ministère de l’Éducation, le ministère des Finances et le gouvernement local à construire un schéma en mars, à partir de mars nous sommes assis sur un schéma et le schéma était parfaitement prêt, à l’exception de l’approbation du budget, et l’approbation du budget a pris beaucoup de temps. »

Elle a déclaré: « Le plan a été planifié et organisé il y a très longtemps et l’approbation du budget était vraiment nécessaire et le ministère de l’Éducation ne l’a peut-être pas adopté tant qu’il n’y a pas eu d’approbation budgétaire pour le faire. Je pense vraiment que cela aurait vraiment dû arriver bien plus tôt, et il aurait dû venir avant son ouverture dans le secteur orthodoxe.»

Voyez-vous un lien entre la rentrée sans schéma et le fait que toutes les villes orthodoxes soient rouges ?

LIRE  Attaques au couteau: la vérité de l’intention, c’est l’acte

« Certainement, certainement, nous voyons l’augmentation du secteur orthodoxe de manière significative. »

Et y a-t-il un lien avec la rentrée scolaire ?

« Evidemment, du reste, l’augmentation a commencé juste le 1er Eloul. »

En réaction, le président du Shas, le député Aryeh Deri, a déclaré: « Les paroles du Dr Elroi Price sont une preuve supplémentaire que le gouvernement Bennett-Lieberman essaie de nuire autant que possible au secteur orthodoxe, la décision de ne pas approuver le plan signifie un abandon total de l’éducation orthodoxe aux enfants qui ont été victimes des caprices du Premier ministre et du ministre des Finances. »

Le président de Judaïsme de la Tora, le député Moshe Gafni, a dit : « Selon le Dr Elroi Price, il s’agit d’un abandon des étudiants orthodoxes dans le domaine de l’éducation entrainant une augmentation des cas de personnes atteintes ».

Le président d’Agudat Israël, le député Yaakov Litzman, a vivement attaqué : « Je suis choqué par les paroles dures du Dr Sharon Elroi Price concernant la négligence envers les enfants du public orthodoxe. Il s’agit d’une conduite criminelle du gouvernement Bennett-Lapid-Lieberman-Saar, qui a tout simplement abandonné des centaines de milliers d’enfants sans formule adéquate et a été requis pendant une épidémie et une morbidité croissante. J’exige une enquête approfondie sur cette omission, qui confine à la confusion mentale. »

Le président de la faction Shas, le député Michael Malkieli, a déclaré : « Nous avons répété à maintes reprises que la négligence et l’abandon des enfants de l’éducation orthodoxe découlent de la criminalité, mais pas seulement, leur objectif principal était et est toujours de faire tout retomber sur le dos du secteur orthodoxe. »

LIRE  Ce que les laïcs n'ont pas compris: les orthodoxes font aussi partie de la sphère publique

Selon le député Moshe Arbel : « Les remarques du Dr Elroi Price au journaliste Yishai Cohen expliquent bien pourquoi le ministre des Finances est chargé d’être membre du cabinet Corona.

« Son absence avérée a directement affecté le manque d’approbation budgétaire pour le programme d’ouverture de l’année scolaire et l’augmentation de la morbidité. Le ministre des Finances est également à blâmer ! »

Le PDG du Shas, le député Haim Bitton, a déclaré : « Ce gouvernement a sciemment abandonné les élèves orthodoxes. Il y a un mois, j’ai demandé à des hauts fonctionnaires du système éducatif quel était le plan de l’ouverture de l’année scolaire en cours. Leur réponse fut qu’il n’y a toujours pas de programme , pour eux il n’y a pas de mois d’Eloul mais le 1er septembre. »

Le membre de la Knesset de ‘Religious Zionism’, Ofir Sofer a déclaré en réponse : « Je suis étonné que le gouvernement ait décidé d’ouvrir l’enseignement orthodoxe sans plan ordonné en raison de considérations budgétaires et sous forme d’essais et d’erreurs. Les directeurs d’école qui sont dans l’incertitude. »

« Les données montrent que le troisième vaccin offre une protection à 95% et aujourd’hui, il y a plus d’un million et demi de vaccinés à un rythme d’environ cent mille par jour – n’est-ce pas une raison suffisante pour reporter la rentrée scolaire et réduire l’infection autant que possible ? »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire