Le maire de Jérusalem n’autorise pas l’ouverture de cafés le Chabbath

0
91

JDN – Benjamin Berger

Dans le cadre d’un plan spécial visant à établir une chaîne de cafés dans la ville de Jérusalem, le chef de l’opposition dans le cadre de la municipalité a tenté de faire admettre leur ouverture le Chabbath. Le maire Moshé Léon n’a pas autorisé cela lors d’une réunion des membres du conseil municipal et a empêché la profanation du Chabbath.

Selon la publication d’aujourd’hui (jeudi) dans « News 12″, lors d’une réunion spéciale de l’Autorité de développement de Jérusalem, un plan a été proposé cette semaine pour la création de nouveaux cafés dans les parcs de la ville, avec un investissement estimé à des millions de shekels. Dans ce cadre, destiné à permettre une profanation de masse de ce saint jour, le chef de l’opposition dans la municipalité, Ofer Berkovich, a demandé à Léon : « Les cafés qui sont établis peuvent-ils fonctionner selon le statu quo également le Chabbath ? » Le maire a répondu : « Non, ils ne seront pas ouverts en ce saint jour ».

Le vote spécial au sein de la municipalité a entrainé le rejet de cette proposition à la majorité des voix.

Malheureusement, le règlement municipal de Jérusalem, qui interdit en principe aux entreprises de la ville d’ouvrir le Chabbath, autorise l’ouverture des restaurants et des cafés. Cependant, en raison de la forte population de personnes qui respectent ce saint jour dans la ville et leur lutte acharnée contre l’ouverture d’entreprises le Chabbath, nombre d’entre elles choisissent de rester fermées le jour saint.

Le bureau du maire, Moshe Leon, a déclaré : « Le chef de l’opposition Ofer Berkowitz essaie une fois de plus d’osciller entre les orthodoxes et les laïcs et de violer le statu quo dans la ville. La municipalité de Jérusalem fait la promotion des parcs dans toutes les parties de la ville et continuera de le faire. Les cafés de la ville fonctionnent selon le statu quo. »

LIRE  Émeutes à la frontière entre la bande de Gaza et Israël

Aucun commentaires

Laisser un commentaire