Le rav Amar : « Celui qui a suivi une conversion réformiste – reste un non-juif ! »

0
66

Le rav Amar s’en est pris violemment à Matan Kahana, le ministre des Cultes, qui, selon lui, veut tout déraciner. Il a raconté une rencontre avec le ministre au cours de laquelle il lui a dit : « D’après ce que je vois, vous déracinez toute l’essence du rabbinat établi par rav Kook. En ce qui concerne la cacherouth, il faut faire partie des gens qui comprennent ce domaine, or cela n’est pas du tout votre cas ! »

Be’hadré ‘Harédim

Le Grand rabbin de Jérusalem, rav Chelomo Moché Amar, s’en prend en une attaque cinglante aux réformes religieuses dirigées par le ministre des Affaires religieuses, Matan Kahana. Ainsi, dans une interview à Kol Barama, le rav Amar a fait référence à la réforme de la conversion et a déclaré que « pendant de nombreuses années, chaque fois qu’on a voulu toucher à la conversion, la proposition d’ouvrir des livres généalogiques a été présentée ».

« Si D’ nous en préserve, nous n’avons pas le choix, nous devrons entrenprendre d’établir des registres de pedigrées des gens », a-t-il déclaré dans cette interview, fixant que « celui qui a subi une conversion réformiste peut tranquillement servir de goy du Chabbath pour les Juifs. « 

En outre, il a révélé dans cette interview qu’« une fois j’ai rencontré le ministre Kahana en présence du rav Lau, sur une certaine question. À la fin de la réunion, il a demandé à parler de la cacherouth, je lui ai dit : d’après ce que je vois, vous déracinez toute l’essence du rabbinat établi par rav Kook. En cacherouth, il faut avoir des notions, or vous n’en n’avez absolument pas », a-t-il déclaré.

LIRE  Les écoles hors contrat en danger en France ?

Le rav Amar a attaqué le gouvernement actuel dirigé par Naftali Bennett et a déclaré qu’« il est plus grave lorsqu’un Juif nuise à la tradition juive qu’un mauvais pratiquant qui ne nuit pas au judaïsme. Lorsqu’un gouvernement juif nuit aux questions religieuses, le mal est le plus grave. « 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire