Le sort des tombes juives de Garges les Gonesse entre nos mains !

2
331

Le respect des défunts juifs du cimetière de Garges les Gonesse entre nos mains.

Une information parue dans des courriers sur le site de Torah Box (en suite à un article de Kountrass sur le problème du respect des tombes juives en France, https://www.torah-box.com/news/communaute-juive/la-profanation-des-tombes-juives-parisiennes_3474.html#comments), informe du fait que un grand nombre de tombes juives du cimetière de Garge les Gonesse sont en danger ! Elles risquent d’être exhumées, et, comme d’habitude, les corps s’y trouvant seront stockés, dans les meilleurs des cas, dans l’ossuaire public (et non point en terre, sans oublier que dans de tels cas, la municipalité ne respecte plus le principe des carrés confessionnels et rien ne peut s’opposer à leur crémation ח »ו car les ossements sont devenus sa propriété).

Que peut-on faire ?

Chaque tombe a son propriétaire. En général, il s’agit des enfants qui se sont occupés d’acquérir une tombe pour leurs parents, mais cela peut être des personnes plus éloignées, et parfois sans lien familial direct.

Le cimetière a leurs adresses dans ses dossiers, et devrait en théorie être censé les informer que la durée de la concession de la tombe en question est arrivée à sa fin, et qu’en conséquence si personne ne s’est acquittée de la somme dûe pour sa prolongation, une exhumation « administrative » sera effectuée en toute légalité – mais la nouvelle législation n’oblige plus à les rechercher.

Seules les personnes inscrites dans les registres du cimetière, ou leurs descendants, peuvent payer cette redevance, personne d’autre.

Il faut donc en urgence que les propriétaires de ces tombes contactent le cimetière et s’acquittent de leurs obligations.

LIRE  Des historiens égratignent le rapport Bergier

A défaut, il faut que des personnes dévouées s’intéressent à obtenir ces renseignements et se motivent pour retrouver ces propriétaires, pour voir avec eux comment sauver ces tombes et préserver ainsi le repos éternel de ces défunts !

Nul doute que c’est du travail, mais comment notre communauté peut-elle laisser tous ces défunts juifs à l’abandon ?

Comme nous l’a dit à l’occasion un Juif américain, affilié à la ‘hassidouth Satmar : « Quand on trouve cinq tombes espagnoles du Moyen Age en danger, on nous contacte et que croyez-vous que nous faisons ? Nous dégageons des sommes dans ce but. Vous nous parlez de dizaines de tombes récentes, en pleine région parisienne, et nous pouvons hésiter ? »

En annexe, voici la liste des tombes en danger :

Olga Elhaïk 15/04/83
Gracia Steinberg née Danane 20/09/83
Eliaou Enno Steinberg 1988
Eli D. Hazan 08/11/83
Adalbert Licht 1983
Judas Bouaziz 1984
Robert Charles Dana 1985
Albert Boccara 1993
Ida Boccara née Bellaïche
Jacques Mordokaï 1981
Abraham Darmon 1979
Marie Darmon née Ben Hamo 1980
Sabetai Houli déporté 1943
Salomon Cassouto 1978
Sol Cassouto 1996
Rachel Ivanier 1978
Pinhas Ivanier 1985
Madeleine Natacha née Pérez 1977
Michaël Moustachi 1978
Lina Moustachi née Dente 1989
Émile Ganem et René Ganem 1981
David Gian 1980 André Gian 1991
David Nahmad 1997
Isaac Hayat et Leila Jeanne Hayat née Cohen 2006
Rahmouna Clémence Halfon 1995
Moïse Haddad 1996
Isaac Jacques Zeitoun 1995
Fortunée Zeitoun née Attal 1998
Messaoud Prosper Brahami 1990
Germaine Mamah Brahami née Halimi 2014
Abraham Darmon 1979
Marie Darmon née Ben Hamo 1980
Jacqueline Hadjadj née Jaccomo 1979
Fredj Bensimhon 1990
Jacob Bensimhon 1998
Emmanuel Guir 1990
Raymond Fradji Maarek 1990
Liliane Clara Maarek née Saada 2002
Notons enfin qu’il y avait il y avait une importante communauté juive égyptienne à Garges-Lès-Gonesse. Donc cet « indice » pourrait permettre de trouver des descendants, qui auraient fait leur Alya, même s’ils n’ont pas le même nom de famille.

2 Commentaires

  1. La pensée m’a traversé l’esprit après cette lecture qu’en sollicitant l’aide bénévole de la startup israelienne MyHeritage.com qui conserve des millions d’arbres généalogiques et en lui fournissant les noms des personnes décédées et les noms, des proches parents de ces personnes, archivés par le Consistoire qui est sollicité préalablement aux funérailles, cela pourrait aider à trouver et entrer en contact via les outils de communication de MyHeritage avec tous ceux qui légalement peuvent agir.

    Il est aussi possible de recourir à leurs services en fournissant les noms et les dates de naissance et décès,peut-être cela leur suffit-il.

    Merci

Laisser un commentaire