Le travail du Mossad se profilant derrière le dévoilement (discuté) de Bennet

0
152

Rapport : des responsables du Mossad auraient enlevé un général iranien pour interrogatoire !

Selon un rapport d’un journal arabe publié à Londres, dans le cadre de l’opération visant à connaître le sort du navigateur Ron Arad (notre photo), des responsables du Mossad auraient enlevé un général iranien et l’auraient interrogé dans un pays africain | Estimations : la tentative d’assassinat du milliardaire israélien serait une réaction à l’action du Mossad. On est en pleine guerre secrête…

Suite à l’exposition du Premier ministre Naftali Bennett lundi sur le podium de la Knesset au sujet d’une opération secrète du Mossad pour tenter de retracer le sort du navigateur captif Ron Arad, un journal arabe publié en Angleterre révèle à partir de sources arabes que le Mossad aurait kidnappé un général iranien pour l’interroger.

Selon cette publication, l’enlèvement du général iranien a eu lieu sur le sol syrien et de là, le général a été emmené dans un pays d’Afrique où il a été interrogé, puis libéré. Selon les estimations, la tentative d’assassinat du milliardaire israélien Teddy Sagi à Chypre serait une tentative d’opération de vengeance iranienne sur l’opération du Mossad dévoilée par le Premier ministre, et alors, à fort mauvais escient.

Dans son discours hier soir au début de la session d’hiver de la Knesset, le Premier ministre Naftali Bennett a révélé que les combattants du Mossad ont lancé une opération spéciale ces dernières semaines pour tenter de trouver de nouvelles informations sur le sort du navigateur israélien capturé, Ron Arad.

« Le mois dernier, des femmes et des membres du Mossad se sont lancés dans une opération visant à trouver de nouvelles informations sur le sort et le sort de Ron Arad », a révélé le Premier ministre. « C’était une opération complexe et à grande échelle. C’est tout ce qu’on peut dire pour le moment. »

LIRE  Ces médecins italiens qui ont sauvé des Juifs en inventant une fausse maladie

Selon le Premier ministre, « Nous avons fait un autre effort pour comprendre ce qui est arrivé à Ron. Je tiens à remercier les combattants du Mossad, en mon nom – et aussi au nom de Tami et Yuval Arad, pour leur dévouement, leur engagement et leur fraternité de combattants, même après toutes ces années ».

Bennett a ajouté : « Je tiens également à remercier Tsahal et le Service général de sécurité pour leur coopération exceptionnelle. Le sauvetage de prisonniers est une valeur juive qui est devenue l’une des valeurs les plus sacrées de l’Etat d’Israël.

« Un peuple normal n’abandonnera pas ses fils entre les mains d’un régime étranger », a déclaré Bennett, « C’est le genre de chose qui semble étrange, peut-être un peu exagéré, à ceux qui regardent l’État d’Israël de l’extérieur, mais c’est ce qui nous définie. Nous les chercherons où qu’ils soient. »

Toutefois, selon le site JDN, Bennet est fort critiqué pour avoir révélé une telle opération pour la première fois à la Knesset, dans le cadre d’un tel discours.

Il a également été rapporté que Bennett a négligé d’instruire le ministre de la Défense Benny Gantz de la décision de divulguer les détails de l’opération au public. La personne qui en a été informée à l’avance est le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid. Bennett s’est adressé aux ministres lors de la réunion du cabinet qui a suivi et a fait part de ses griefs : « J’ai été déçu d’entendre les critiques du gouvernement sur le sujet. Le motif de la publication était sa valeur et ne reposait pas sur des raisons politiques – elle venait honorer les combattants du Mossad et souligner que l’État d’Israël s’est engagé envers ses combattants. »

LIRE  Binyamin Netanyahou bientôt au Tchad

Des sources de l’establishment de la défense ont déclaré ici ce soir aux informations que les paroles de Bennett et les détails opérationnels qui ont été publiés dans leur sillage, rendent l’Iran humilié et pourraient augmenter sa motivation à se venger d’Israël. D’autres sources disent que même si la formulation de Bennett aurait pu être plus prudente et moins pompeuse, il n’y aurait eu aucun dommage à la sécurité nationale.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire