Le lendemain des élections municipales en Israël

0
424

Les résultats des élections sont donc connus, et quelques surprises sont à noter.

Tel Aviv : non, sans surprise, c’est ‘Houldaï qui reste le maire. Cela ne pouvait pas être autrement, d’autant plus que cette ville est profondément non religieuse, et elle a donc le maire qui lui convient.

Jérusalem : là, c’est de loin moins évident. Le monde orthodoxe a été divisé quant au choix à faire, les uns, le monde ‘hassidique affilié à l’Agoudath Israël, votant en faveur du candidat orthodoxe Yossi Deutsch, et les autres, autour de Déguel haTora et de Shass, préférant a priori Moché Léon, étant entendu que la partie non pratiquante de la ville ne pouvait pas voter Deutsch. Le résultat : Deutsch est évincé, Moché Léon va se présenter au second tour contre le candidat non religieux, Berkovitch, et Moché Léon semble avoir toutes les chances d’être élu, puisque alors l’ensemble du public religieux votera pour lui.

L’un des points intéressant était ‘Haifa : Yona Yahav, le maire sortant, est un personnage peut-être haut en couleurs, mais peu favorable au public religieux, qui, pourtant, va en augmentant dans la ville, et a de plus en plus de besoins en écoles et en structures sociales. Le public orthodoxe s’est pratiquement entièrement uni derrière la candidate opposée au maire, et le résultat est que Yahav a été évincé.

Elad était également un endoit délicat, du fait de l’opposition de Déguel à l’ancien maire, Israël Porouch, mais une intervention du tribunal contre son représentant, rav Yits’hak Pindrus, a fait que finalement Porouch va rester sans doute en place après le second tour, contre le candidat de Shass.

LIRE  Une nouvelle révolution s'annonce en Egypte

Bené Brak est restée tranquillement unifiée derrière son maire actuel. De même pour Kiriyath Séfer.

La surprise, et l’inquiétude, provient surtout de la ville de Beth Chémech, où le mythique maire orthodoxe, le rav Moché Aboutboul, n’est arrivé que second, avec un manque léger de voix. La communauté orthodoxe de la ville, en plein développement, devra mettre les bouchées double la prochaine fois, dans deux semaines, pour se garantir de ne pas perdre son maire si fidèle et si efficace.

Beaucoup, énormément, de papier versé dans les rues, et tout autant de colères et de déceptions, mais, que l’Eternel en soit loué, on est après… Enfin, le 1er tour.

 

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire