L’enterrement du rav Edelstein zatsal

0
144

Avec la participation de centaines de milliers de personnes, le rav Gershon Yera’hmiel Edelstein zt’l a été enterré au Beit Ha’Haïm Ponievezh à Bené Brak.

Be’hadré ‘Harédim

Des centaines de milliers de personnes ont accompagné le Roch Yechiva rabbi Gershon Edelstein zt’l, leader de la communauté orthodoxe qui est décédé après une longue vie à l’âge de 100 ans.

Le cortège funèbre a commencé à la Yechivath Ponievezh, où les discours ont eu lieu dans la grande salle de la Yechiva tandis que des centaines de milliers se trouvaient dans les rues avoisinantes. La marche funèbre a été suivie par les anciens d’Israël qui suivi le corps. Le commandant du district de Tel-Aviv, le surintendant Ami Ashad, a estimé qu’environ 200.000 personnes ont participé au cortège funèbre.

L’enterrement s’est ouvert avec la récitation des Psaumes et par la demande de pardon de son neveu rabbi Mordechaï Shmouel Edelstein.

Les éloges ont été ouverts par le directeur de la Yechivath Ponievezh, rabbi Eliezer Kahneman qui a déclaré : « Nous allons maintenant devoir nous séparer de notre enseignant et de notre rav. Tous les étudiants, toute la Yechiva, tout le Klal Israël quittent le rav. Il n’y a pas eu un seul jour depuis l’ouverture de la Yechiva à Bené Brak, que rabbi Gershon n’ait pas été présent – soit en tant qu’étudiant, soit en tant qu’enseignant !

« Toute sa vie, il a été lié à la Yechiva, à l’étude de la Tora qui s’y déroule, jusqu’au tout dernier moment : même hier, il a donné cours à l’hôpital. Et au milieu de l’étude, son cœur arrêté. Il continuera probablement à donner cours dans l’enceinte divine, tout est une continuation.

« La Tora n’était pas seulement un manuel, mais aussi toute son essence dans ce monde. J’ai entendu de notre maitre que lorsque l’Aroukh haChoulchan est décédé, cela ressemblait à quelqu’un voyageant dans un train d’une gare à l’autre. Il passait d’un monde à l’autre, mais évoluait dans le même esprit. »

Le chef de la Yechivath Slabodka, le rav Dov Landau, a déclaré dans son intervention : « Notre maître, le chef de la Yeshiva, était un homme juste, bienheureux, et tous ses jours, depuis l’aube de sa jeunesse, il a peiné avec une grande persévérance dans l’étude de la Tora et dans la profondeur de sa compréhension, et il a élevé plusieurs générations d’étudiants, cela fait près de quatre-vingts ans, et beaucoup de Tora en Israël en quantité et en qualité proviennent de sa diligence et de son dévouement dans son étude.

Le rav Barouch Mordechaï Ezra’hi a dit: « Rabbi Gershon savait que tout devait être pensé et ensuite il l’a mis en pratique. Il était à la fois le chef de la Yechiva de la génération et le chef de la génération. Regardez sa famille. Quelle famille de grands de la Tora, ils sont tous dirigeants de la Yechiva. »

Le chef de la yeshiva de Ponievezh, le rav Baruch Dov Povarsky, a éclaté en sanglots et a déclaré : « Pendant soixante-dix ans, nous sommes restés unis comme un seul homme. Nous essayons d’enseigner la Tora au peuple d’Israël. Pendant soixante-dix ans, il y a des générations de talmidim à qui nous avons appris la Tora, qui est plus douce que le miel. Oh, R. Gershon, s’il y avait un concept d’humilité, on pouvait la trouver chez rav Gershon. Le « je » n’existait pas pour lui. « 

Ensuite, les membres de la famille lui ont rendu hommage, son frère rabbi Shlomo Edelstein, ses fils: rav Zvi Yehouda chef de la Yeshiva ‘Orchot Tora’, rav Israël du Beit Midrash Yeshiva, et ses gendres : rav Avraham Yechayahou Adler, et rav Itamar Guinzbourg.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire