Les chefs du Hamas se sont fait la malle

Les chefs du Hamas se sont fait la malle

0
114

Des camps de réfugiés aux hôtels de luxe : les responsables du Hamas quittent Gaza au profit d’une belle vie à l’étranger

La résistance à Gaza, la résidence au Qatar : au cours de l’année écoulée, huit hauts responsables du Hamas et du Jihad islamique ont quitté la bande, en faveur d’une vie confortable et un cocooning dans les pays arabes. La plupart d’entre eux sont passés en douce, ont emmené leur famille et n’ont montré aucune intention de revenir

Ce sont des personnalités de haut rang à la tête du Hamas et du Jihad islamique à Gaza, ceux qui dirigent l’opposition à Israël, et encouragent le public de Gaza à rester ferme, malgré les conditions difficiles dans la bande de Gaza. Mais ce qu’ils exigent, eux ne s’y conforment pas nécessairement. Sous les radars, huit d’entre eux ont quitté Gaza, et ne sont pas revenus depuis.
Il s’agit d’un groupe d’au moins huit membres supérieurs d’organisations terroristes, des personnalités très en vue avec une grande visibilité médiatique qui appartiennent au niveau supérieur des deux organisations. Au cours de l’année écoulée et encore plus ces derniers mois, ils ont laissé Gaza sous les contrôles radar. Aujourd’hui, ils sont dans des endroits confortables et sûrs, dans des villes et des pays du monde dont certains sont très riches et offrent des conditions de bien-être à ceux qui y séjournent.
Le premier à quitter la bande de Gaza a été le chef du Hamas Ismail Haniyeh, qui a quitté son domicile dans le camp de réfugiés d’a-Shati à Gaza au profit d’hôtels de luxe à Doha, la capitale du Qatar. Haniyeh a justifié son départ par sa candidature à la direction de l’organisation – mais les élections au Hamas ont pris fin il y a quelques mois. En outre, Haniyeh a fait pression sur les autorités égyptiennes pour qu’elles autorisent sa femme et ses enfants à quitter la bande de Gaza par le terminal de Rafah, et ils séjournent actuellement avec lui à des conditions cinq étoiles au Qatar.
Un autre haut responsable qui est parti est Khalil al-Haya, qui était jusqu’à récemment l’adjoint de Yahya Sinwar. Al-Haya est membre du Hamas de Gaza, qui a quitté la bande de Gaza il y a quelques mois après avoir assumé le nouveau rôle de « responsable des relations avec les pays arabes et islamiques » au nom du Hamas. Al-Haya a également pris soin d’emmener avec lui les membres de sa famille de la bande de Gaza vers une vie plus confortable au Qatar.
Également sur la liste de ceux qui partent pour le riche Qatar, il y a Salah Bradville, un membre haut placé de la direction du Hamas à Gaza qui, selon une source palestinienne, est parti en congé sabbatique à l’étranger ; aucun d’eux ne fait allusion à un retour imminent dans la bande de Gaza.
La liste des abandons continue également jusqu’en Turquie, où un haut responsable du Hamas, Fathi Hamad, était récemment en poste. Hamad appartient au courant belliciste de l’organisation, et son centre de pouvoir se trouve au nord de la bande de Gaza où il a été l’un des auteurs des violents affrontements. Dans le passé, il a mis en place une milice privée qui lui était subordonnée dans le but de commettre des attentats terroristes, et il appelle fréquemment les Palestiniens de Cisjordanie à assassiner des Israéliens. Hamad a quitté la bande de Gaza dans le plus grand secret et a fait la navette entre Istanbul et Beyrouth ces derniers mois.
Les départs dans la bande de Gaza n’ont pas non plus épargné le Jihad islamique. Deux des dirigeants de l’organisation dans la bande de Gaza – Nafaz Azzam et Muhammad al-Hindi, ont également quitté secrètement Gaza il y a quelque temps, et depuis lors, ils sont à l’étranger. Azzam est en Syrie et probablement aussi à Beyrouth, tandis qu’al-Hindi s’est déplacé lui-même de Gaza à Istanbul, en Turquie.
JForum – Ynet
LIRE  Le chant du cygne du vieux chef palestinien

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
ILS Shekel israélien
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop