Les critiques contre Bennet, suite à son discours à l’ONU : « Il a perdu contact avec la réalité ! »

0
358

Au milieu de toutes les attaques contre lui et son gouvernement, des députés de droite ont attaqué le discours du Premier ministre Bennett, déclarant : « Quelqu’un doit l’informer que la plupart des personnes présentes dans la salle là-bas n’ont pas le droit de voter en Israël… »

Naftali Bennett Crédit photo : Olivier Fitoussi / Flash90

Pendant et après son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies, la droite a attaqué le Premier ministre Naftali Bennett sur les questions qu’il a choisi d’aborder, soulignant sa tentative, a-t-il affirmé, de justifier la formation du gouvernement.

« A tous ceux qui sont à juste titre perplexes, le discours de Bennett n’est pas destiné à l’ONU. Il n’est pas non plus destiné aux oreilles israéliennes. Il est censé aider Bennett dans le processus psychologique qu’il se consacre à développer une profonde identification de soi avec sa conversion en formant ce gouvernement et en tournant le front intérieur vers tout ce en quoi il croyait jusqu’à hier », a tweeté le président du sionisme religieux, Bezalel Smutrich.

Le membre de la Knesset Galit Distel-Atbrian du Likoud a également attaqué : « Et c’est encore plus vrai – le leader raté du monde occidental prêche aux autres nations comment vaincre le corona. Il a perdu le contact avec la réalité. »

« Quelqu’un peut-il m’expliquer qui à l’ONU s’intéresse aux pages périmées des messages de Bennett sur le « gouvernement d’unité » ? J’ai compris qu’il cherchait une nouvelle base après avoir perdu sa base précédente, mais quelqu’un doit l’informer que la plupart des personnes présentes dans la salle là-bas n’ont pas le droit de vote en Israël », a taquiné le député Simcha Rotman du sionisme religieux.

LIRE  Pour la première fois au monde : un patient de Hadassah a reçu une dose passive de vaccin

Boaz Bismuth sur Channel 12 : « Depuis une demi-heure, je cherche des commentaires, des titres, quelque chose qui fera du bruit à la suite du discours, un silence complet partout dans le monde. Cela en dit long sur la pertinence de ce discours dans le monde. »

Arad Nir : « Ils ne retiendront rien de ce discours demain matin. »

Plus d’informations sur l’attaque du Likoud : « Depuis quand un Premier ministre israélien il exprime-t-il les questions politiques internes en tête de l’agenda sur la scène internationale ? Autrement dit, des paroles creuses sans couverture et des promesses sans caution. Tout comme il a menti à son électorat. Bennett a démontré aujourd’hui comment le monde voit un politicien israélien inexpérimenté avec seulement 6 sièges – comme un arbre qui tombe dans une forêt que personne n’a vu. Bien sûr, les médias israéliens ne cesseront de louer ce discours dénué de sens. »

Le Likoud l’attaque : « Les discours de Netanyahu à l’ONU ont fait des vagues dans le monde entier et ont mis les intérêts d’Israël au premier plan de la scène mondiale. En revanche, Bennett a prononcé un discours vide devant une salle vide et gaspillé des mots vides au lieu de profiter d’une importante scène internationale. Il parle du succès face au corona alors qu’il a emmené Israël du premier endroit où Netanyahou nous a amenés, à l’un des derniers endroits où près de 1 300 personnes sont mortes d’une mort inutile – dans un monde de vaccins et un pays immunisé. »

Bezalel Kahn : « De toutes les escroqueries et mensonges de Bennett, il y a une vérité qu’il n’arrête pas de briefer : je ne suis pas Netanyahou et il a raison : il n’est pas Netanyahou. Pas à Jérusalem et certainement pas sur la scène de l’ONU devant une salle vide, avec un discours qui est une bonne blague à la veille de Sim’hat Tora. »

LIRE  Amélioration de l’état de santé du pilote qui s’est éjecté du F-16

Goel Vaknin sur Twitter : « Naftali Bennett a choisi le podium de l’ONU pour prononcer un discours politique interne israélien, qui combine le règlement de comptes avec le personnel médical qui passe des jours et des nuits à combattre le virus corona et des étincelles de mégalomanie ».

Mickey Zohar répond sur Channel 12 au discours de Bennett – « Pas un discours politique, pas un discours qui parle au monde, tout ce discours était d’essayer de justifier sa chaîne d’échecs. Après un tel discours, il est clair pour nous tous que Netanyahou doit revenir au plus vite. »

Les commentateurs de Channel 12 commentant le discours de Bennett – Amit Segal : « Alors que j’analyse à nouveau ce discours, le téléspectateur international n’a tout simplement pas compris ce que Bennett voulait de lui. Il n’était pas sage d’attaquer les médecins sur la scène de l’ONU ».

Boaz Bismuth : « La seule bonne chose à propos du discours était son anglais. Bennett aurait pu faire beaucoup plus dans un tel discours. Il n’a rien innové. J’aurais aimé que la phrase qui disait « tous ceux qui sauvent une âme d’Israël » soit vraie dans le gouvernement ici en Israël avec les malades et les morts. Il s’est en fait adressé aux Nations Unies à son électorat ».

Yinon Magal : « Toute la première partie du discours de Bennett aurait pu être prononcé durant une rencontre de fête du groupe Yemina à Kiryat Motzkin. Le nombre de personnes présentes dans la salle était le même ».

En bref, les critiques sont acerbes.

LIRE  La Knesset adopte la loi contre les ONG anti-israéliennes

Aucun commentaires

Laisser un commentaire