« Les Palestiniens voient Israël comme faible et sur la retenue, c’est tout ! »

0
180

Illustration : caricature du quotidien orthodoxe Hamevasser, montrant un juge libérant un terroriste. Que va-t-il faire ?

Le commentateur des affaires arabes, Zvi Yehezkeli, met en garde contre une vague de terrorisme plus importante : « Nous le rendons possible » | Yehezkeli a ajouté : « Ganz donne aux Palestiniens le maximum de facilités et nous nous préparons à une vague de terrorisme. »

En une semaine, il y a eu 3 attaques terroristes et 11 civils ont été tués. Et le dernier est le plus grave, une fusillade mortelle a eu lieu dans les rues de Bené Brak par un terroriste, un résident des territoires connu des services de sécurité suite à son passé, et plus tard deux autres terroristes ont été localisés et arrêtés. Autour de la situation tendue dans le pays, Golan Yokfaz et Anat Davidov ont parlé sur 103fm avec Zvi Yehezkeli (‘News 13’), lequel admet qu’Israël doit se préparer à une vague de terrorisme plus importante.

« Je parle ici des leçons du passé », a déclaré Yehezkeli en introduction, expliquant : « Ce qui se passe sur notre écran aujourd’hui est la prochaine situation – l’Autorité palestinienne a été établie par Israël. Benny Gantz est le ministre de la Défense et il donne le maximum de facilités jamais accordées, et nous recevons une vague de terreur en récompense. Nous n’avons pas défini l’Autorité palestinienne après ‘Homath Magen comme étant une entité qui n’est pas aussi hostile qu’elle l’était à l’époque d’Arafat, mais elle a continué à l’être. Allez voir ce qui se passe dans leur éducation, ce qui dit dans leurs foyers, sur les réseaux sociaux. Je ne suis pas impressionné par des condamnations, je regarde ce qui se fait sur le terrain. Je vois les bonbons à Jénine, le cortège de voitures triomphantes à Naplouse et Hébron. Tous ceux qui ont distribué des bonbons vont travailler en Israël, ils comptent sur nous. Où est notre bâton en ce qui les concerne ? »

LIRE  Les ministres ont décidé de mettre fin à la surveillance de la famille Netanyahu en matière de sécurité

Puis Yehezkeli a abordé la question de savoir pourquoi la redoutable vague de terrorisme se déroule actuellement à travers le pays : « La réponse qui est généralement correcte au Moyen-Orient est possible – nous l’autorisons. C’est comme un croquis pour enfants avec des points, ces repères permettent ce développement. Israël veut ne pas se quereller avec les Gazaouis, de ne pas les assassiner de coups et de leur accorder des facilités. Israël a pris la décision de relancer l’Autorité palestinienne et d’y développer une direction alternative. Israël a pris la décision de donner actuellement le maximum aux Palestiniens et cela signifie qu’il accepte la petite terreur des coups de poignard et des couteaux.

« D’un autre côté, les Palestiniens post Chomré ha’Homoth, en particulier les Arabes israéliens, comprennent qu’Israël est dans une position de faiblesse. C’est prouvé par la gouvernance dans le Néguev, la capacité de perpétrer le terrorisme et d’accepter les choses qu’ils reçoivent. La dernière chose est le Hamas qui pompe les gens, ce n’est pas seulement de l’incitation », a-t-il dit. « Ils ont une histoire selon laquelle en 2022 l’un des hauts responsables du Hamas a écrit un livre, « La tempête d’Israël est le dernier Ramadan ». Le message : Israël permet ‘, et c’est ici que ça se passe. Il y a un message qui passe et repasse dans tous les groupes musulmans : ‘Nous ne vous disons pas de prendre les armes, mais faites-le – Israël le permet’. C’est ce qui se passe. Allez voir le roi Abdallah et lui demander de se retenir ? Il n’a rien à dire, il ne peut pas du tout retenir les gens et il n’y a aucun facteur qui puisse le faire. C’est notre travail à nous. »

LIRE  Israël: comment le silicium fait fleurir le désert

Aucun commentaires

Laisser un commentaire