Les premiers fruits sont déjà murs…

0
29

Nul doute que de longs contacts et de sérieuses négociations ont précédé l’annonce du fait que les Emirats arabes unis sont prêts à signer des accords, le tout sous une couverture agréable, « les fils d’Avraham », afin de ne pas trop montrer l’aspect politique et militaire de ces accords.

Mais le fait est là : déjà d’autres pays musulmans font savoir qu’eux aussi sont prêts à en faire de même, à commencer par le Soudan.

Ces pays cherchent évidemment leur propre intérêt, et c’est très bien, mais en même temps ils semblent bien rendre un service immense à deux hommes politiques qui en avaient besoin comme de l’air pour respirer : Trump et Netaniahou ! Avec ce premier changement radical avec les Emirats, et ce qui semble aller dans la même direction avec les autres pays, le blason de ces deux dirigeants ont été sérieusement réhaussés, et ils peuvent regarder l’avenir d’une toute autre manière. Trump voit déjà ses chances d’être réélu en novembre être bien meilleurs, d’après les premiers sondages.

C’est d’autant plus intéressant que nous sortons d’une période très curieuse : après une première confrontation avec le corona, de laquelle Netaniahou haut la main, est arrivée une seconde période, celle située comme par hasard durant les trois semaines entre le 17 Tamouz et le 9 Av, pendant laquelle tout menaçait de s’effondrer, malgré l’initiative de fonder un gouvernement d’unité nationale. La haine entre les personnes était d’une intensité incroyable, quand, au quotidien, chaque jour naissait une nouvelle dispute (notre illustration) ! On se sentait plongé d’une manière inouïe dans cette ambiance délétère, qui était celle de la ville de Jérusalem encerclée par les ennemis romains et pourtant ne s’intéressant qu’à détruire l’un l’autre, comme si rien autre au monde n’existait, que la haine viscérale qui levait les uns contre les autres.

LIRE  Organisations musulmanes de France: la guerre est déclarée ! Petits meurtres entre frères

Sans parler de la haine ressentie par une partie du peuple, tant en Israël qu’aux Etats Unis, face à leurs dirigeants. Est-ce qu’une telle disposition a existé par le passé envers de telles personnes, nommées démocratiquement à la tête de leurs pays ? Haine gratuite, avons-nous dit ?

Or soudain, en cette fin du mois de Av, quand la période rappelant ce terrible défaut dans le peuple juif est achevée, voici que tout change de cap – et même si Netaniyahou a évité de tenir au courant ses collègues Gantz et Achkenazi, qu’il aurait réellement dû informer, et en effet Gantz a protesté contre ce manque de diplomatie, malgré cela, nul doute que Gantz lui-même ne peut qu’applaudir à ce changement de toute première importance pour le pays.

Là, en effet, Netaniahou semble reprendre du poil de la bête, et revenir à un respect et une estime généralisée. Trump est pratiquement au même niveau d’intentions de vote en sa faveur que son concurrent…

Il est intéressant de voir si effectivement cette tendance, qui se profile actuellement, va se maintenir.

Partagez
Article PrécédentEndiguer la Chine
Prochain articleBodyguard Chamayim

Aucun commentaires

Laisser un commentaire