« Les principales victimes de l’antisémitisme dans le monde sont les orthodoxes »

0
60

Le député Asher dans un discours poignant à l’occasion de la Journée du racisme : « Les principales victimes de l’antisémitisme dans le monde sont les ultra-orthodoxes »

« Le racisme envers les orthodoxes découle d’une raison : qu’ils croient en ce qu’une partie du public israélien ne croit pas, même si leurs parents y croyaient aussi. L’amendement à la loi sur le racisme que j’ai initié a été inclus dans l’accord de coalition », selon le député Asher.

JDN

Le député Ya’akov Asher, du ‘Judaisme de la Tora’, a prononcé ce soir (mardi) un discours poignant à l’occasion de la Journée du racisme à la Knesset. « Le principal antisémitisme dans le monde s’élève contre les orthodoxes et ce n’est pas traité ! C’est ce que disent les Juifs à l’étranger qui subissent l’antisémitisme », a commencé son discours à la tribune du plénum.

« Le rapport sur l’antisémitisme de l’année écoulée fait ressortir un chiffre inquiétant, selon lequel les principales victimes de l’antisémitisme dans le monde sont les orthodoxes, ceux qui se distinguent par leur judaïsme. Mais malheureusement cela nous accompagne aussi ici dans Israël. Le racisme contre les orthodoxes ici en Israël commence par de petites choses. C’est tous les jours. Cela commence par des sketchs d’incitation soi-disant satiriques dans les médias, dans l’exclusion des orthodoxes des droits fondamentaux, lorsque les responsables gouvernementaux écrivent des règlements selon leur propre mode de vie, quand les radiodiffuseurs ne comptent pas les orthodoxes », a-t-il dit.

« Il trouve encore plus d’écho dans les expressions entendues par des représentants publics comme celui qui nous a envoyés dans des brouettes ou l’appel « retour au ghetto » qui a été entendu ici dans cette enceinte sans que personne ne proteste. De là, il s’infiltre dans le territoire et produit de la haine qui se traduit par des actes, même des actes durs », a ajouté le député Asher.

« Le racisme contre les orthodoxes découle d’une raison : qu’ils croient en ce que certains Israéliens ne croient pas, même si leurs parents y croyaient également. L’amendement à la loi sur le racisme que j’ai initié et inclus dans l’accord de coalition vise à veiller à ce que le racisme contre les orthodoxes soit considéré comme une infraction pénale. Nous ne devons pas fermer les yeux sur ce phénomène grave », a-t-il déclaré pour terminer.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire