Les prisonniers capturés à nouveau sourient…

0
163

Comme après l’arrestation des quatre premiers terroristes capturés, de même après la capture d’eux Kammaji et Monadel Infiat à Jénine, des photos corrigées les montrent souriants… Vraiment ?

Ynet

Leur sourire n’existe que sur Internet : peu après la fin de la traque des terroristes évadés de la prison de Gilboa, avec l’arrestation d’Aiham Kameji et de Monadel Infiat, des surfeurs palestiniens ont fait circuler des photos corrigées de ces fugitifs, souriants.

C’est exactement ce qui s’est passé après l’arrestation des quatre premiers prisonniers capturés, il y a plus d’une semaine. La documentation originale faite par les forces de sécurité les montrait alors abasourdis, épuisés et fatigués, mais sur les réseaux sociaux palestiniens les images ont été modifiées avec un logiciel de traitement graphique, et ils y ont l’air souriants et frais. Comme alors, aujourd’hui, l’objectif est de remonter le moral dans la rue palestinienne.

Le père d’Ehim Kammaji a déclaré que ce soir, il avait reçu un appel téléphonique de sa part. Dans une conversation qui n’a duré que quelques secondes, son fils, qui se cachait à Jénine, lui a dit : « Je vais me rendre par souci pour les personnes qui sont à la maison et les personnes qui sont à côté de moi. »

Kamaji, qui a été arrêté la nuit dernière, a été arrêté en 2006 et purge deux peines d’emprisonnement à perpétuité pour son implication dans l’attaque au cours de laquelle Eliyahu Asheri a été enlevé et tué à Ramallah. Comme Mahmoud Ardeh et Yaakov Kadri, qui ont été arrêtés au Mont des Béatitudes, il a également été impliqué dans la tentative d’évasion de la prison de Gilboa par un tunnel en 2014 – une tentative qui n’a pas abouti à l’époque.

LIRE  Trump : conclusion de 3 nouvelles normalisations avec Israël

Le deuxième terroriste découvert ce soir à Jénine est Monadel Infiat, 26 ans. Infiat était dans une prison israélienne alors qu’il était adolescent, il y a dix ans. Il a ensuite été arrêté pour avoir lancé un cocktail Molotov et libéré dans la deuxième partie de l’affaire Shalit, la partie où les prisonniers qui n’étaient pas considérés comme « lourds » ont été libérés. Il y a deux ans, Infiat a de nouveau été arrêté pour participation à des activités terroristes, et comme dans le cas de Zbeidi, son procès est toujours en cours.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire