Les services de sécurité : « La quantité de PV-corona était particulièrement faible dans les villes orthodoxes »

0
207

Les services de sécurité le disent : « La quantité de PV-corona était particulièrement faible dans les villes orthodoxes », élément qu’il faut relever.

Les villes les plus fortement sanctionnées dans ce domaine étaient plutôt les agglomérations arabes, tels que Magd El Kroum, Nazareth et Acco, alors que d’un autre côté le nombre d’amendes imposées du fait du non-respect des règles imposées dans le cadre la lutte contre le corona dans les agglomérations orthodoxes a été très faible.

Le responsable de la police qui a livré ces chiffres a ajouté : « Ceci prouve bien combien les habitants de ces villes ont tenu à se plier aux instructions ».

Par exemple, à Bené Brak, avec ses 213.000 habitants, ce n’est que 366 amendes qui ont été imposées. A Elad, cela a été 50. Dans le Nord du pays, où l’on trouve de nombreuses agglomérations arabes, la police a distribué 15.000 contraventions à ce titre, le double de ce qu’elle a été amenée à imposer dans le centre du pays.

En particulier, le week-end dernier, un très grand public a été vu dans une ville telle que Tel Aviv, sans masques, sans faire attention aux limitations qui sont encore exigées, dont le fait de respecter les 2 mètres règlementaires entre les gens, et ceci est fort inquiétant.

D’un autre côté, effectivement, le public orthodoxe fait à présent très fortement attention à toutes ces précautions, lui qui a été si gravement touché dans la première période.

LIRE  Combien de juifs adhérent aux groupes réformés en Israël ?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire