Lettre de procédure contre le Ministre des Finances contre sa décision sur les ustenciles à jeter

0
72

Les organisations ‘harédim lancent une lettre d’avertissement contre Lieberman, entre autres pour violation de la loi fondamentale, pour manque d’intérêt pour le public, pour mépris des institutions publiques et pour le défaut de prévoir une période de transition et d’encourager les solutions existantes.

JDN – Baruch Shapira

Lutte difficile : après le succès apparent – au moins en partie – d’une requête auprès de la Haute Cour contre les réductions dans les services de garde d’enfants présentée par Emet Yaakov et d’autres, l’organisation lance un autre combat contre la taxation élevée que le ministère des Finances a imposée sur les ustensiles jetables, qui concerne le secteur orthodoxe, qui en utilise une quantité particulièrement élevée.

L’avocat Zalman Black, qui représente l’organisation ainsi que des institutions, des organisations et des salles de banquet, a écrit une lettre d’avertissement au ministre des Finances Yvet Lieberman et au président de la commission des finances, le député Alex Kushnir, dans laquelle il était affirmé que le décret de taxe d’achat valait 11 NIS par kilogramme. Les produits jetables sont fournis à court terme et sans examiner les alternatives telles que l’encouragement des denrées périssables et la séparation des déchets plastiques des ordures, ainsi que le fait que la taxation s’applique à environ 6% du marché du plastique, y compris les institutions, les hôpitaux et des logements protégés qui nécessitent une utilisation stérile pour prévenir la transmission de maladies.

En outre, il a été avancé que l’ordonnance en question a été accordée sans avantage ni justification et qu’elle nuit principalement aux sections les plus faibles. Tout aussi mauvaise est la situation des institutions qui « concentrent des centaines et des milliers de personnes à chaque repas, et elles sont obligées de fournir la nourriture avec des ustensiles jetables », l’accent est également mis sur le fait que les ustensiles des institutions et des ménages qui représentent la plupart des utilisateurs dans le pays et qui n’utiliseront probablement pas de verrerie. Ils n’utilisent du reste pas ces ustensiles en plastique dans les parcs et dans les jardins, mais bien chez eux, ou dans les salles.

LIRE  Rav Mena'hem Mendel Deutsch zal

L’avocat Black se plaint que la précipitation avec laquelle l’ordonnance a été rendue l’a empêché d’écrire de manière appropriée, et d’aborder ou de peser les coûts environnementaux et les dommages causés par les récipients en verre qui nuisent à l’environnement d’extraction, de fusion et de transport ainsi que le coût du lavage. Il soutient également que l’ordre en question violait la loi fondamentale sur la dignité et la liberté humaines.

Le libellé de l’arrêté indique également la nécessité de réduire l’utilisation d’ustensiles jetables non périssables mais en même temps non seulement n’encourage pas l’utilisation de denrées périssables telles que les ustensiles en papier, mais pour un revêtement en plastique à 3 % dissout tous les ustensiles en papier, soulevant ainsi des questions sur le bénéfice qui en sera imputé.

En conclusion, la lettre se termine par un avis qu’en cas de non-respect de la demande, les organisations et institutions ont l’intention de contacter les tribunaux compétents pour poursuivre la lutte.

L’organisation Emet Yaakov a déclaré que « la fiscalité est ouvertement dirigée contre le secteur orthodoxe comme une forme de punition au nom du ministre des Finances, car elle n’a aucun avantage pour l’environnement comme clarifié, et d’autre part, il est clair que cette décision entraine une tâche supplémentaire de laver la vaisselle dans les familles avec enfants.

La preuve éclatante qu’en fait l’État ne pense pas que cet impôt va changer la situation est le fait que dès maintenant le ministre des Finances fait le compte de ce que cet impôt va faire entrer comme argent dans la caisse, et donc il ne croit pas un instant au fait que cet impôt servira à changer les habitudes !

LIRE  Les enjeux de la guerre en Arménie

Aucun commentaires

Laisser un commentaire