Lettre du rabbi de Kalov, à l’occasion de la construction d’un mikvé

0
768

Lettre du rabbi de Kalov, à l’occasion de la construction d’un mikvé

A l’attention de nos chers frères juifs de Forest Hills et des environs de New York,

Nous remercions Hachem d’avoir eu le privilège d’inaugurer un Mikvé dans votre quartier, qui a été conçu et construit selon les normes les plus élevées, grâce à l’aide du remarquable organisme Mikveh USA pour le bénéfice de milliers de résidents des lieux.

Notre période est propice au renforcement de la pureté familiale, pour encourager ceux qui ne respectent pas encore les lois de la pureté familiale et les inviter à considérer l’importance fondamentale de ce sujet afin qu’ils commencent à se montrer méticuleux sur cette pratique.

La science a récemment découvert qu’il existe de nombreux types d’ondes d’énergie qui, bien qu’invisibles à l’œil nu, imprègnent notre atmosphère et sont mesurables.

De même, Hachem a créé dans le monde d’invisibles forces métaphysiques d’impureté et de pureté, influant sur toute la création ; le Créateur, loué soit-Il, qui dirige le monde, nous a prescrit dans la sainte Tora la manière d’agir pour renforcer les forces de la pureté.
Lorsqu’il s’agit de la Mitsva d’immersion au Mikvé, les parents ont une immense responsabilité à ce sujet, sachant que les fondements de toute la vie de leurs futurs enfants sont en jeu.
Lorsqu’ils s’immergent dans un Mikvé de pureté cachère et conforme à la Halakha, l’âme des enfants bénéficie de cette pureté, ce qui les aide à suivre par la suite la voie du bien.
Les élèves du Ba’al Chem Tov tenaient que c’est le pilier essentiel auquel il faut veiller dans les communautés juives : le Mikvé doit être cacher de manière indiscutable, car si la base de la création de l’homme est dépourvue de pureté, l’individu créé dans ces conditions aura beaucoup de difficultés à surmonter le mal.
Lorsqu’on est négligent à ce sujet, les enfants grandissent avec de mauvais traits de caractère.

LIRE  Une dalle sur laquelle l'Arche d'Alliance aurait pu être entreposée

Nos Sages relatent dans le traité Kalla : un jour, des Rabbanim âgés étaient rassemblés autour du portail de la cour, lorsqu’un jeune enfant passa devant eux, sans couvre-chef, et se conduisit envers eux avec insolence et arrogance.
Rabbi Yehochoua fit alors remarquer qu’à la maison, ses parents ne respectaient pas les lois de la pureté familiale.
Rabbi Akiva se rendit chez la mère de l’enfant pour se renseigner sur ce point, et il s’avéra qu’effectivement, dans cette famille, on s’abstenait de s’immerger au Mikvé.

Dans cette optique, nous pouvons comprendre l’épisode de notre Paracha lorsqu’Avraham avinou et Its’hak avinou creusèrent des puits d’eau vive, et que les Philistins tentèrent de les boucher ou de s’en emparer.
En réalité, nos ancêtres avaient creusé ces puits pour les utiliser comme Mikvé pour leur famille. Or, les Philistins éprouvèrent de la jalousie à ce titre, car ils savaient en leur for intérieur que grâce à eux, les enfants d’Israël mettraient au monde des générations de Justes, et attireraient de bonnes influences sur le plan spirituel comme matériel.
C’est pour cette raison qu’ils étaient déterminés à éliminer ces bassins rituels.
En réalité, ils ne voulaient pas que les enfants d’Israël mettent au monde de bons enfants qui s’éloignent d’eux et de leurs mauvais traits de caractère.
Mais nos ancêtres, avec un grand sens du sacrifice, continuèrent à creuser ces puits jusqu’à ce qu’ils dominent les Philistins.
A ce titre, ils ont été récompensés par une grande fécondité et un accroissement de la sainteté.

Pendant plus de trois millénaires, nos ancêtres, depuis Avraham avinou jusqu’à nos jours, ont perpétué par millions cette chaîne sacrée, se sacrifiant grandement pour réaliser cette Mitsva.
Lorsque nos ancêtres étaient esclaves en Egypte, les Egyptiens avaient empêché les Juifs de s’immerger au Mikvé pour se purifier.

LIRE  Le rav a surpris : les puces introduites en nous révèleront tout sur notre vie...

D’après le Séfer Tana Débé Eliyahou, c’est pour cette raison qu’ils ont été punis par la première plaie de l’eau du fleuve qui s’était transformée en sang.
De même, pendant le règne des Grecs, avant le miracle de ‘Hanoucca, les Juifs avaient eu l’interdiction de s’immerger au Mikvé.
A chaque génération, le Satan s’efforce autant que possible d’empêcher les Juifs de s’immerger au Mikvé rituel.

Néanmoins, les Juifs sont animés d’Emouna, et en tant que croyants, fils de croyants, ils se sont sacrifiés pour accomplir cette Mitsva.

En conséquence, c’est un immense privilège de construire des Mikvaoth et de promouvoir l’incomparable mérite du respect des lois de pureté familiale.
Par ce biais, les Juifs ont le privilège de fonder des générations bénies.
Puisse D’ nous aider à voir le pouvoir de la pureté dominer afin de purifier les impurs et attirer les cœurs du peuple juif vers notre Père céleste.

Puissions-nous assister à la réalisation de cet enseignement de nos Sages : « Tout comme le Mikvé purifie les impurs, ainsi le Saint, béni soit-Il, purifie Israël. »

ADMOUR DE KALOV

Aucun commentaires

Laisser un commentaire