L’intronisation du nouveau gouvernement repoussée à dimanche !

0
111

Netanyahou a rejeté l’inauguration du prochain gouvernement, Gantz restera président de la Knesset, et Pompeo, venu spécialement pour cela, en sera pour ses frais ?

Cette remise à plus tard se comprend par le fait qu’il s’agit de la formation d’un gouvernement d’une importance inégalée jusqu’à ce jour. Il y a tant difficulté à gérer les attributions de poste dans l’enceinte du Likoud qu’à apporter des prix de consolation à certains députés…

Comme Dichter et Hanegbi ont annoncé qu’ils boycotteraient le vote, prouvant leur déception, Netanyahou a décidé de reporter l’inauguration dimanche. Gantz, qui a déjà annoncé la liste de la plupart des ministres qu’il devait nommer (c’est de loin plus facile, sauf que ses gens sont pour la plupart des personnes qui n’ont aucune notion de politique), a décidé de retirer sa démission du président de la Knesset.

La raison du rejet : une partie importante des postes ministériels n’a pas encore été attribuée. Netanyahu n’a pas encore conclu avec Yoav Galant, Ze’ev Elkin, Nir Barkat, Gila Gamaliel, Tzipi Hotobeli, David Amsalem et Avi Dichter », ont déclaré des responsables du Likoud.

Dichter a même annoncé qu’il avait décidé de ne pas participer au vote d’aujourd’hui pour la mise en place du gouvernement parce qu’il a déclaré que Netanyahou n’avait pas pris la peine de le rencontrer et de lui offrir un véritable rôle au sein du gouvernement. Dichter, qui a été élu 10e sur la liste du Likoud, a déclaré à ses associés: « Un tel manque de respect n’est pas seulement pour moi, mais une offense envers les 130 000 responsables du Likud qui m’ont choisi parmi les 10 premiers membres du Likoud. » Tzahi Hanegbi a également annoncé qu’il ne voterait pas.

LIRE  Vous cherchez les ba'houré Yechiva étudiant en Erets en France ? Ils sont à Anet !

À ce stade, Amsalam a fait savoir qu’il s’intéressait à un poste de responsable sur la ville de Jérusalem, Gamliel refuse d’accepter le « dossier de l’enseignement supérieur » qui a été inventé pour lui et exige le dossier de l’éducation en son entier. Tzipi Hotobaly s’est vue proposer le poste d’ambassadeur à Paris, et Netaniahou n’a pas encore eu le temps de parler avec l’actuel ministre de l’Économie Eli Cohen. Yoav Kish a reçu un message pour être nommé sous-ministre de la Santé.

Ce matin, le ministre de l’Education, Rafi Peretz, s’est séparé de Yemina, qui a choisi d’aller à l’opposition. Il devait être ministre des Affaires de Jérusalem et des projets nationaux dans le nouveau gouvernement, mais cela ne se fera probablement pas parce que ce poste a été promis à Amsalem.

Dans le même temps, et en prévision de l’assermentation d’un gouvernement de 34 membres, le président de Kakhol Lavan Benny Gantz tient des réunions avec les membres de son parti afin de finaliser la distribution des postes entre eux. Cela a été reporté jusqu’à la dernière minute en raison de tensions entre les membres du parti exigeant des postes de responsabilité.

Cette après-midi, Gantz a annoncé à Mérav Cohen qu’il a décidé de la nommer ministre de l’Égalité sociale, y compris le traitement des droits des survivants de l’Holocauste. Après Cohen, Gantz a informé le député Michael Biton qu’il serait nommé ministre sous sa tutelle au ministère de la Défense et s’occuperait de toutes les questions civiles, de règlement et d’éducation. La firme s’occupe.  » Gantz a même annoncé à Yankelevich qu’elle serait responsable ministérielle de la diaspora.

LIRE  4e dose du vaccin ? Rav Kanievsky encourage à la recevoir

Le député Handel de Derech Eretz devrait devenir ministre de la Communication, et le second membre du parti Zvi Hauser devrait présider la commission des affaires étrangères et de la défense. Avant cela, Gantz a informé le député Trooper qu’il avait décidé de le nommer ministre de la Culture et des Sports, et le député Itzik Shmuli ministre du Travail, du Bien-être social et des Services sociaux.

Comme prévu, le député Gabi Ashkenazi sera ministre des Affaires étrangères, Avi Nissenkorn ministre de la Justice, Pnina Tamano-Zeta, ministre de l’Immigration et de l’Absorption, et Yizhar Shai, ministre des Sciences et de la Technologie.

Ce soir, dans un geste qui a suscité beaucoup de critiques, la députée Orly Levy-Abouxis a été nommé ministre au ministère du « Renforcement et de la promotion communautaire » – un nouveau bureau qui sera créé. Le nouveau ministère comprendra des domaines jusque-là placés sous l’autorité du ministère de la Sécurité publique – tels que l’Autorité de lutte contre la violence et la drogue, le Réseau national de protection de l’enfance, un projet Ville sans violence ainsi que la promotion de projets et l’autonomisation dans le secteur arabe.

Hier, on a également appris que Shas avait décidé de nommer au ministère des Services religieux – le rav Yaakov Avitan, qui n’est pas membre de la Knesset.

D’autres nominations connues à ce jour sont l’ancien président de la Knesset Yuli Edelstein pour le poste de ministre de la Santé et le ministre Ya’akov Litzman pour le poste de ministre du Logement.

Amir Ohana recevra le ministère de la Sécurité publique à la place de Gilad Erdan – et Miri Regev agira comme ministre des Transports avec des pouvoirs étendus. Le portefeuille du Trésor a été promis à Katz à l’avance. Le portefeuille de l’éducation a été proposé au ministre Yuval Steinich, et le député Nir Barkat a également été proposé comme ministre – bien que l’on ne sache pas à quel poste.

LIRE  Etienne Chouard estime qu'il devrait "avoir le droit d'être antisémite" (vidéo

Aucun commentaires

Laisser un commentaire