Mandelblit s’est retourné contre Netanyahou et l’oblige de rendre de l’argent

0
74

Le procureur général annule sa propre décision et déclare que Netanyahou devra rendre à son cousin 270 000 dollars qu’il a reçus pour financer ses frais juridiques. La proximité déconcertante avec le changement de décision de ce fonctionnaire et la proximité avec les prochaines élections ont provoqué la colère de la droite, le Likoud n’a pas tardé à attaquer: « Mandelblit interfère-t-il à nouveau dans les élections? »

Se renverse comme un steak: deux ans après avoir donné son avis et déclaré que les 300000 dollars reçus par le Premier ministre Benjamin Netanyahou de son cousin Nathan Milikovsky ne sont pas un cadeau interdit, et doivent seulement être approuvés par le Comité des permis, voici que le procureur général Avichai Mandelblit dit le contraire, jugeant que ce montant est une violation de la loi sur les cadeaux, selon un rapport d’Avishai Grinzig ce soir (mardi) dans « Globes ».

Ce retournement découle d’une réponse donnée ce soir par Mendelblit à la Haute Cour au regard de la totalité du dossier et de la relation économique décrite ci-dessus, et de la nature différente de la relation par rapport à celle que nous connaissions, et de certaines questions qui se sont posées concernant la version selon laquelle le premier ministre a reçu les fonds dans la mesure où il est fonctionnaire. L’effet sortant de cette conclusion est que le Comité des permis n’est en aucun cas autorisé à autoriser leur réception. Il sera précisé que le comité, lorsqu’il a été requis de le faire, a également agi sur la base de l’hypothèse de travail antérieure selon laquelle ce n’est pas un cadeau interdit », a écrit le porte-parole en réponse à la Haute Cour.

LIRE  Hollande n’aurait pas signé le manifeste « contre le nouvel antisémitisme »

Le changement de décision signifie que le premier ministre devra rendre 270 000 $ à son cousin, contrairement au comité des permis qui a approuvé la réception des fonds.

Sa réponse à la Haute Cour, qui a été publiée dans « Globes », indique également qu’en plus de cela, Netanyahou sera contraint de rembourser un prêt de 2 millions de shekels qu’il a reçu de son ami de son ami Spencer Partridge, affirmant que cela est un avantage interdit. Contrairement à la position du contrôleur de l’État qui a statué que, puisque le prêt avait été accordé aux conditions du marché, cela était permis.

Le changement de décision du procureur général et sa proximité avec les prochaines élections ont provoqué la colère de la droite, le Likoud se précipitant pour attaquer: « Mandelblit interfère-t-il à nouveau dans les élections? ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire