La mixité dans le cadre de l’armée

0
884

Photo : Le ministre Lieberman et le Général en chef Eizenkot, avec des soldats

Les remue-ménages qu’a entrainés le rav Léwinstein voici peu, en parlant du problème de l’enrôlement de femmes à l’armée, a aussi du bon…

D’abord, rappelons que la plupart des grands maitres de notre peuple ont conclu que les femmes n’ont pas de place à l’armée, ainsi qu’il ressort d’un verset explicite (Bamidbar/Nombres 1,2-3) : « Faites le relevé de toute la communauté des enfants d’Israël, selon leurs familles et leurs maisons paternelles, au moyen d’un recensement nominal de tous les mâles, comptés par tête. Depuis l’âge de vingt ans et au-delà, tous les Israélites aptes au service, vous les classerez selon leurs légions, toi et Aharon ». Ce ne sont donc que les hommes qui sont appelés au service. Le Séfer ha’Hinoukh l’écrit clairement (mitsva 603).

C’est la position de l’ensemble des rabbanim qui ont abordé cette question dans la période moderne, y compris le Grand rabbinat ou les rabbanim du milieu sioniste-religieux.

Le rav Léwinstein s’est élevé contre ce qui se passe de plus à l’armée, que la mixité y soit pratiquée, ce qui ajoute encore au problème.

Du reste, et voici ce qu’il y a de bien dans cette affaire, le Général en chef Eizenkot s’est engagé présentement à réduire cette pratique, en réponse à la demande de soldats religieux.

Quant au rav Léwinstein lui-même, qui a donc osé s’exprimer contre la présente situation (ainsi que contre l’engouement bizarre dont fait preuve l’armée d’enrôler des jeunes éprouvant des attirances pour d’autres personnes du même genre), le voici poursuivi par le ministre de la Défense, Liebermann, qui menace de supprimer la reconnaissance officielle de l’institution dans laquelle il œuvre dans le cadre de l’armée, si ce rav n’en était pas écarté…

LIRE  L’OTAN se met en ordre de bataille…

D’après ce ministre, donc, Israël est proche de la Russie, où les notions de liberté de l’expression ne sont pas particulièrement importantes… Liebermann est originaire de ce pays, comme on le sait.

En tout cas, le rav Léwinstein et le directeur de l’institution dans laquelle il travaille sont convoqués au ministère pour une mise au point…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire