Monsieur le Président, les Palestiniens ont déjà eu « leur tour »

0
707
par Stephen M. Flatow / JNS.org
https://www.algemeiner.com/2018/08/24/mr-president-the-palestinians-already-had-their-turn/
Le président Donald Trump a déclaré cette semaine que suite au déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem, les Arabes palestiniens « recevront quelque chose de très bien parce que c’est leur tour ».
Quelqu’un devrait expliquer au président que les Palestiniens ont déjà eu « leur tour » – encore et encore et encore.

Ils ont eu leur tour en 1921, lorsque les Britanniques ont détaché 78% de la Palestine orientale, les ont proscrits aux Juifs, établissant l’État palestinien arabe de « Transjordanie », dont le nom a par la suite été changé en « Jordanie ».

Ils ont eu leur tour en 1937, lorsque la Commission Peel du gouvernement britannique a proposé de donner aux Arabes un deuxième Etat palestinien, comprenant la majeure partie de la Palestine occidentale, avec un petit Etat juif à ses côtés.

Ils ont eu un autre tournant en 1938, lorsqu’un autre organe du gouvernement britannique, la Commission Woodhead, a proposé de donner aux Arabes une partie encore plus grande – et les Juifs une partie encore plus petite – de la Palestine occidentale.

 En 1939, le Livre blanc britannique bloqua presque toute l’immigration juive, précisément au moment où les Juifs d’Europe tentaient de fuir Hitler. Tout ce que les Britanniques ont demandé en retour, c’est que les Arabes palestiniens soutiennent les Alliés, pas les Nazis, pendant la Seconde Guerre mondiale. Les Arabes ont quand même soutenu les nazis.
Pourtant, de plus en plus de tours venaient aux  Arabes de Palestine, toujours choyés.
En 1947, les Nations Unies proposèrent de transformer la moitié de la Palestine occidentale en un État arabe, laissant aux Juifs un Etat tronqué et indéfendable composé de trois sections faciles à disséquer. Les Arabes palestiniens ont dit non à cela aussi.
Alors que les Arabes palestiniens et leurs voisins arabes ont lancé le djihad contre l’Etat d’Israël en 1948, l’Occident a décidé que les Arabes palestiniens méritaient une autre «tournée». Les officiers britanniques ont aidé les forces arabes pendant la guerre. contre l’envoi d’armes à Israël.
Plus récemment, les Palestiniens ont continué encore à avoir leur tour.
En 1993, Israël a accepté les accords d’Oslo – se retirant des zones où résident 98% des Palestiniens, créant l’État de facto connu sous le nom d’Autorité palestinienne, libérant des milliers de terroristes palestiniens emprisonnés et donnant des dizaines de milliers d’armes de facto une armée connue sous le nom de forces de sécurité palestiniennes.
Comment les Palestiniens ont-ils réagi? En menant une intifada contre Israël, massacrant des centaines de Juifs dans des attentats-suicides et essayant de passer en contrebande 50 tonnes d’armes sur la SS  Karine A .
Malgré tout cela, les Palestiniens ont eu encore plus de tours.
Le Premier ministre israélien Ehud Barak leur a donné un tour en 2000, proposant de créer un Etat palestinien dans presque toute la Judée-Samarie. Les Palestiniens ont dit non. Le Premier ministre israélien Ariel Sharon leur a donné un tour en 2005, se retirant de Gaza et leur permettant de créer un État sur place. Ils ont réagi en tirant des milliers de roquettes. Le Premier ministre israélien Ehud Olmert leur a donné un tour en 2008, offrant apparemment aux Palestiniens encore plus que Barak. Ils ont toujours dit non.​​​​​​​
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou leur a donné encore plus de tours. Il a gelé la construction de la colonie pendant 10 mois. Il a libéré des centaines de terroristes supplémentaires. Il leur a offert un état démilitarisé.
 En dépit de tout cela, l’Autorité palestinienne (AP) ne s’acquittera toujours pas de ses obligations dans le cadre des accords d’Oslo, tels que le désarmement, l’interdiction et l’extradition des terroristes ou la cessation de l’incitation. En fait, l’Autorité palestinienne ne négociera même pas avec Israël.

Monsieur le président, vous avez tout faux. Les Palestiniens ne méritent pas « d’obtenir quelque chose de très bien » de la part d’Israël. Ils ont déjà reçu beaucoup. Ils ont déjà eu leur « tour » – encore et encore et encore.

LIRE  Nouvelle mission pour l’ancien ambassadeur américain en Israël

Aucun commentaires

Laisser un commentaire