Netanyahu inculpé de corruption, de fraude et d’abus de confiance

0
86

Netanyahu inculpé : l’AG accusera le PM de corruption, de fraude et d’abus de confiance

Mandelblit et son équipe ont travaillé à la rédaction des actes d’accusation pour inculper Netanyahu avant le début des élections.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le procureur général Avichai Mandelblit (à droite) (crédit: MARC ISRAEL SELLEM / THE JERUSALEM POST)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le procureur général Avichai Mandelblit (à droite)
(crédit photo: MARC ISRAEL SELLEM / THE JERUSALEM POST)

Le procureur général Avichai Mandelblit a annoncé jeudi le dernier acte d’accusation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, faisant de lui le premier Premier ministre de l’histoire israélienne à être mis en accusation alors qu’il est toujours en poste.

Bezeq et Walla ! Le propriétaire Shaul Elovitch et son épouse Iris ont également été inculpés de corruption et d’entrave à la justice. En outre, le propriétaire du Yediot Ahronot, Arnon Nuni Mozes, a été mis en accusation pour corruption.

La décision d’accusation pourrait modifier le cours des négociations sur la formation d’un nouveau gouvernement et sur l’identité du nouveau Premier ministre dans le processus actuel de la Knesset, qui durera 21 jours.

Mandelblit va maintenant demander à la Knesset de lever l’immunité de Netanyahu, processus qui peut prendre 30 jours.

Les députés inculpés renoncent souvent à l’immunité plus tôt, mais Netanyahu tente de retarder toute répercussion de son processus de mise en accusation sur son pouvoir et peut tenter de prolonger le processus.

Le procureur général a finalement inculpé Netanyahu de corruption dans l’affaire 4000, l’affaire Bezeq-Walla pour abus de la confiance du public dans l’affaire 1000, l’affaire des cadeaux illégaux et pour abus de la confiance du public dans l’affaire 2000, l’affaire Yediot Ahronot-Yisrael Hayom.

LIRE  Orbán à Juncker: « Imposer des migrants à la Hongrie n’est pas de la solidarité, c’est de la violence »

Le procureur général a transmis des copies des dossiers au Président de la Knesset au cas où le Premier ministre tenterait d’invoquer la loi lui permettant de solliciter l’immunité tant qu’il est en poste contre un procès pour une infraction pénale.

Le dossier 4000 accuse également M. et Mme Shaul Elovich d’avoir corrompu le Premier ministre et d’avoir entravé la justice dans le cadre de l’enquête sur Walla-Bezeq. Elovich est accusé d’avoir ordonné au site d’informations Walla d’offrir à Netanyahu une couverture avantageuse en échange de prétendues concessions accordées à la société Bezeq, dont il était le propriétaire. Dans le dossier 2000, Arnon Mozes, propriétaire et rédacteur en chef du grand tireur Yediot Aharonot, est accusé d’avoir offert de corrompre le Premier ministre.

Le ministère de la Justice a annoncé que la décision de l’AG faisait suite à une audition exhaustive des procureurs du premier ministre en octobre et à une enquête approfondie de toutes leurs revendications concernant sa défense. Les conclusions de l’accusation, couvrant des centaines de pages, étaient qu’aucun des faits et arguments présentés lors de cette audience n’était pertinent pour modifier ses décisions concernant les allégations contre le Premier ministre.

Les principales pièces du dossier en mouvement concernaient ce que serait la nature de l’accusation dans l’affaire 4000 et si l’affaire 2000 resterait une accusation d’abus de confiance, comme dans l’annonce initiale de Mandelblit en février, ou si elle serait close.

jpost.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire