Nitratsrallah Inc., une affaire d’import-export qui roule

Nitratsrallah Inc., une affaire d’import-export qui roule

0
362

Une source citée dans un des câbles diplomatiques divulgués et d’autres rapports a noté que l’approvisionnement du Hezbollah de certains matériaux explosifs avait été interrompu au cours de la dernière décennie. Le Hezbollah aurait également cherché à obtenir du nitrate d’ammonium via la Syrie, en en rapportant des milliers de tonnes de Homs. Le Hezbollah a cherché à dominer le ministère de l’Agriculture au Liban depuis 2009 pour mettre la main sur ce matériel détonnant.

LIRE  "Carrés mixtes halakhiques" : un faux espoir ?

Le 16 février 2016, Nasrallah a également déclaré que l’ammoniac était stocké à Haïfa et qu’il y avait 15 000 tonnes de gaz à Haïfa et que des explosions pourraient causer la mort de dizaines de milliers de personnes. «L’expert a ajouté que c’était exactement comme une bombe nucléaire. En d’autres termes, le Liban dispose d’une bombe nucléaire ! Ce n’est pas une exagération. » Nasrallah a ri en disant cela dans la vidéo, notant que le Hezbollah s’est abstenu de frapper ces stocks d’ammoniac pendant la guerre de 2006.

Nasrallah a déclaré à son auditoire qu’avec plusieurs missiles, son groupe terroriste pouvait déclencher l’embrasement de l’ammoniac avec le même impact qu’une arme nucléaire. Il a dit qu’il avait consulté des experts et que 800 000 personnes seraient touchées et des dizaines de milliers tuées. En février 2017, il a prononcé un autre discours mentionnant l’ammoniac stocké à Haïfa. Sur la chaîne Al-Mayadeen, il a déclaré qu’une décision avait été prise «il y a plusieurs jours, selon laquelle les réservoirs de stockage d’ammoniac devaient être vidés». Il a affirmé que c’était parce que la «résistance» avait parlé des réservoirs de stockage.

«De plus, il y a un navire qui apporte l’ammoniac et l’a distribué à l’installation de Haïfa et j’ai dit que l’installation de Haïfa est l’équivalent d’une bombe nucléaire, mais le navire qui transporte de l’ammoniac vers la Palestine occupée correspond à cinq bombes nucléaires», a dit Nasrallah en 2017.

Les images des discours qui ont été révélés après l’explosion de nitrate d’ammonium qui a été mal stocké pendant des années dans le port de Beyrouth suggèrent que le Hezbollah a étudié l’utilisation de l’ammoniac comme accélérateur qui multiplierait de façon exponentielle la puissance de ses missiles. Il se peut que le  Hezbolla se soit servi de l’entrepôt de Beyrouth et des navires qui livrent ce produit chimique comme d’un laboratoire in vivo, prêt à l’utilisation contre son ennemi juré : Israël. Le nitrate d’ammonium est couramment utilisé dans les engrais, mais peut également être utilisé dans les explosifs.

LIRE  Un ancien ministre israélien arrêté et rapatrié pour espionnage en faveur de l'Iran

“L’expérience” à grande échelle n’a pas apporté les résultats escomptés, en termes de cible…

Adaptation : Marc Brzustowski – JForum

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro