On revient aux surveillances électroniques pour les personnes astreintes à rester chez elles du fait du corona…

1
46

Toutefois, une confrontation particulièrement bruyante a eu lieu lors de la réunion du cabinet au cours de laquelle les ministres ont voté sur les identifications de cet ordre pour les personnes positives au corona.

Be’hadré ‘Harédim

Les ministres du cabinet ont voté pour le renouvellement du système de localisation par voie électronique qui permettra de surveiller les personnes atteintes du corona et servira à contrer la diffusion de la variante omicron. Au cours de la discussion, une confrontation a été enregistrée entre le ministre Eli Avidar (notre photo) et le Premier ministre Naftali Bennett.

Le gouvernement a fini par approuver la proposition, mais les ministres Gideon Saar, Yifat Shasha Bitton, Eli Avidar, Karin Elharar et Orna Barbibai s’y sont opposés, et la ministre Tamar Zandberg s’est abstenue.

Avidar, qui a clairement indiqué avant d’entrer au gouvernement qu’il s’opposait à la reprise de mesures de cet ordre, a également exprimé son opposition lors du débat gouvernemental, rejoignant le ministre de la Justice Gideon Saar, et les ministres Orna Barbibai et Karin Elharar, qui s’y opposent.

Au cours de la discussion, un vif débat s’est ensuivi entre le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre Eli Avidar. Lorsque le ministre Avidar a déclaré : « Le chef du Shin Bet est tombé amoureux de cet outil », selon les ministres qui étaient présents à la discussion, Bennett a élevé la voix en réponse à Avidar et a dit : « Qui êtes-vous pour discréditer le chef du Shin Bet ? »

Selon certaines informations, le ministre Avidar envisage de se retirer du gouvernement. Après son entrée en fonction, il a promis que s’il ne trouvait pas de domaine de pratique au sein du gouvernement dans son poste de ministre sans portefeuille, il n’hésiterait pas à se retirer du gouvernement.

LIRE  Poutine et Assad veulent pousser l’Iran hors de Syrie

La coalition craint une telle décision que la démission d’Avidar de la Knesset n’entraîne des difficultés à former une majorité de coalition dans certaines lois, alors que la coalition s’appuie sur une majorité étroite de membres de la Knesset. C’est aussi la raison pour laquelle Avidar s’est retiré de la Knesset en vertu de la loi norvégienne et a été nommé ministre.

La Droite aurait-elle trouvé la personne qui lui manquait pour revenir au pouvoir ?

1 Commentaire

  1. Bennett ne se rend pas compte qu’il a des gens dans son gouvernement incapables de faire leur travail. Des voyageurs sont positifs et ils doivent aller dans un endroit de surveillance mais voila que des personnes voyagent ailleurs sans que le personnel qui doive les suivre ne font rien et voila que ces voyageurs vont contaminer d’autres personnes. C’est la ministre Biton qui avait dit de ne pas vacciner les enfants, elle va rester à son poste ? Et combien d’autres sont au gouvernement sans compétance. Monsieur le Premier ministre garde ces gens sans compétance ! Aujourd’hui il decide de de remettre le bracelet électronique mais qui va s’occuper de les suivre ?

Laisser un commentaire