ONU: décision antisémite de la commission des droits de l’homme

0
125

parShraga Blum – Iphinfo

Comme pour faire écho au Plan Trump, la commission des droits de l’homme de l’Onu a publié mercredi une liste de 116 sociétés et compagnies qui travaillent avec des entreprises juives en Judée-Samarie. Il s’agit de 94 compagnies israéliennes et 22 étrangères.

Il s’agit de l’application d’une première décision de « liste noire » prise en 2016 et qui décrétait que le Haut Commissaire aux droits de l’homme de l’Onu, le jordanien Zeid Raad al-Hussein (on en rirait presque…) élaborerait une liste de toutes les entreprises qui travaillent directement ou indirectement avec des entreprises juives de Judée-Samarie, Jérusalem orientale et plateau du Golan, ceci à des fins de boycott.

Les réactions en Israël sont nombreuses parmi elles:

Israël Katz – ministre des Affaires étrangères: « L’annonce de cette ‘Liste noire’ par le Haut-Commissariat des droits de l’homme est une honteuse capitulation face aux Etats et aux organisations qui veulent porter atteinte à l’Etat d’Israël (…). Depuis sa création, le Haut-Commissariat n’a rien fait en faveur des droits de l’homme mais a au contraire protégé les pires régimes dans le monde. Israël ne restera pas les bras croisés et agira contre cette décision et les relations d’Israël avec cette institutions en souffriront ».

Elie Cohen – ministre de l’Economie: « Cette décision ne fera qu’aggraver la situation de la population palestinienne. Il s’agit d’un acte honteux inspiré par l’antisémitisme moderne qui montre que le Haut-Commissariat aux droits de l’homme est une institution politique qui a trahi ses objectifs… »

Guilad Erdan – ministre de la Sécurité intérieure et des Enjeux stratégiques: « Encore une décision honteuse de la commission des ‘droits de l’homme’, qui démontre une nouvelle fois l’antisémitisme et sa haine d’Israël dans les instances internationales. Cette commission est composée de nombreux pays au régime dictatorial et totalitaire et montre une fois après l’autre qu’il s’agit d’une institution pourrie qui prend des décisions stupides qui n’ont absolument rien à voir avec un quelconque défense des droits de l’homme. Cette décision risque au contraire de porter atteinte au travail et à la subsistance économique de milliers d’Arabes palestiniens qui traveillent en bonne coexistence quotidienne dans des entreprises juives de Judée-Samarie. Israël réagira avec la fermeté qui s’impose à cette décision ».

LIRE  Terrorisme: trois morts pendant le repas de Chabbath à Halamish

Benny Gantz – président de Bleu-Blanc: « Il s’agit d’une ‘journée noire’ pour les droits de l’homme. Le haut-Commissariat aux droits de l’homme a perdu tout contact avec la réalité ».

Ayelet Shaked- Yamina: « Toutes les ‘listes noires’ et tous les ‘livres blancs’ ne supprimeront pas le peuple juif de sa terre(…). Les territoires de Judée-Samarie sont l’héritage de nos ancêtres et ne sont pas des territoires occupés. Cette institution hyprocrite a des standards différents pour ce qui est d’Israël mais cela ne nous dissuadera pas d’appliquer notre droit sur tout Erets Israël ».

Du côté de l’Autorité Palestinien c’est la joie et la satisfaction. Le « ministre des Affaires étrangères de la centrale terroriste, Riyad Al-Maliki a déclaré: « La publication de cette liste constitue une victoire pour le droit international ». Il a appelé le Haut-Commissariat à ordonner la fermeture des entreprises qui sont mentionnées sur cette liste!

Aucun commentaires

Laisser un commentaire