Pays-Bas: trois morts dans les fusillades à Utrecht

0
61
Police forces stand at the 24 Oktoberplace in Utrecht, on March 18, 2019 where a shooting took place. - Several people were wounded in a shooting on a tram in the Dutch city of Utrecht on March 18, police said, with local media reporting counter-terrorism police at the scene. "Shooting incident... Several injured people reported. Assistance started," the Utrecht police Twitter account said. "It is a shooting incident in a tram. Several trauma helicopters have been deployed to provide help." (Photo by Robin van Lonkhuijsen / ANP / AFP) / Netherlands OUT
Police forces stand at the 24 Oktoberplace in Utrecht, on March 18, 2019 where a shooting took place
ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP / AFP

Trois personnes ont été tuées lundi et neuf blessées dans des fusillades à Utrecht, aux Pays-Bas, a annoncé le maire de cette ville, ajoutant que les autorités les envisageaient comme une « attaque terroriste ».

« A ce stade, nous pouvons confirmer trois morts et neuf blessés, dont trois grièvement », a déclaré le maire d’Utrecht, Jan van Zanen, dans une vidéo publiée sur Twitter.

« Une enquête sur la fusillade sur la place du 24 octobre à Utrecht est en cours. Nous prenons également en compte un éventuel motif terroriste », a également déclaré la police dans un tweet.

La police néerlandaise a par ailleurs rendu publique lundi la photo d’un homme originaire de Turquie qu’elle recherche dans le cadre de l’enquête sur la fusillade.

« La police recherche Gokmen Tanis, 37 ans (né en Turquie) en lien avec l’incident de ce matin », affirme la police d’Utrecht sur Twitter, enjoignant au public de « ne pas l’approcher ». Une image d’une caméra de vidéosurveillance montrant un homme vêtu d’un blouson bleu dans le tramway accompagnait le tweet.

Plus tôt, le niveau d’alerte a par ailleurs été relevé à son plus haut niveau dans la région, a précisé la police, qui a conseillé aux écoles de la ville de fermer leurs portes.

La sécurité a été renforcée dans les bâtiments clés et les aéroports des Pays-Bas, dont celui d’Amsterdam-Schiphol.

« La police militaire néerlandaise renforce la sécurité dans les aéroports et les bâtiments clés après la fusillade », a-t-elle indiqué dans un tweet.

L’agence nationale pour la sécurité et la lutte contre le terrorisme (NCTV) a également indiqué sur Twitter qu’un « motif terroriste (n’était) pas exclu ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire