Phénomène nouveau : des soldats russes se tirent dessus pour se blesser

0
367

Les soldats russes sont à la recherche de munitions ukrainiennes pour pouvoir se tirer une balle dans le pied et être renvoyés chez eux, un appel téléphonique vers la Russie, en provenance d’un soldat, a été intercepté.

Be’hadré ‘Harédim – Yanki Farber
Soldats russes en action Photo : ministère russe de la Défense

Les forces de Vladimir Poutine envoyées combattre en Ukraine sont à la recherche de munitions ukrainiennes pour pouvoir se tirer une balle dans le pied et être renvoyées chez elles, selon un appel téléphonique russe intercepté.

Un soldat russe a été entendu dire à sa mère que son unité voulait trouver quelque 7,62 balles fabriquées en Ukraine, au lieu des munitions de 5,62 mm utilisées par les fusils russes AK-74, pour les blesser en tirant à pied, ajoutant que  » d’autres l’ont déjà fait ».

Il a expliqué que ses camarades espéraient se tirer une balle dans les jambes pour quitter la guerre, puis être envoyer à l’hôpital de Budnovsk, une ville du sud de la Russie.

Le fichier audio diffusé par le service de sécurité ukrainien affirmait également que 120 personnes avaient déjà été évacuées vers l’hôpital avec des blessures et que 350 avaient été renvoyées en Russie dans des cercueils.

Le Pentagone estime qu’au moins 7 000 soldats russes ont maintenant été tués dans les combats, et entre 14 000 et 21 000 autres ont été blessés. Un nombre qui représente près d’un cinquième des 150 000 soldats que Poutine a rassemblés à la frontière avant de donner l’ordre d’attaquer le 24 février.

LIRE  Jérusalem: derniers préparatifs, J-1 avant l'ouverture de l'ambassade américaine

Le soldat, dont le nom n’a pas été dévoilé, a été entendu dire à sa mère que son équipe n’était plus combattante, que les Ukrainiens avaient tout fait sauter et que s’ils les attaquaient maintenant, ils mourraient. Sa mère enregistrée lui dit: « Je veux que tu ailles directement à ton unité, dis-leur que je suis restée seule et que j’ai besoin de ton aide. » Mais le soldat prévient que ses commandants ne le renverront pas et a affirmé que les personnes qui refusaient de servir avaient déjà écopé de huit ans de prison.

Le Pentagone estime que la Russie a perdu au total jusqu’à 28 000 soldats, tués et blessés, le tout au cours des trois semaines de combats en Ukraine. L’OTAN a perdu environ deux fois plus en Afghanistan en deux décennies.

Les pertes sont maintenant si graves que les services de renseignement américains pensent que certaines unités russes ne peuvent pas continuer à se battre. Cela est conforme aux estimations des services de renseignement britanniques, qui ont déclaré jeudi que l’invasion russe s’était arrêtée « sur tous les fronts avec des progrès minimes par voie terrestre, maritime ou aérienne » au cours des dernières 24 heures, alors qu’elle continuait de « subir de lourdes pertes ».

La seule chose qui reste à Poutine est de bombarder depuis les airs par des missiles et par l’armée de l’air.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire