Pr Na’hman Ach, le remplaçant de Pr Gamzou

0
54

Netanyahu et Edelstein se sont mis d’accord sur la nomination du professeur Na’hman Ach à la tête de Magen Israël, pour remplacer professeur Roni Gamzo. Jusqu’à récemment, Ach était à la tête de la division de la santé de Maccabi et était auparavant médecin dans l’escadron de reconnaissance de l’état-major général, médecin-chef de l’armée israélienne et directeur général adjoint du ministère de la Santé.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Santé Yuli (Yoel) Edelstein se sont mis d’accord aujourd’hui (mardi) sur la nomination du professeur Na’hman Ach à la tête de Magen Israël. Dans une déclaration conjointe au cabinet du Premier ministre et au ministère de la Santé, il a été déclaré que Ach commencerait à prendre le relais à partir de demain. Jusqu’à récemment, Ach était le chef de la division de la santé de Maccabi et est professeur agrégé au Département de gestion des systèmes de santé à l’Université Ariel en Samarie.

Avant l’annonce de la nomination du professeur Ach, les responsables du cabinet cités par News 12 ont affirmé que « l’institution du projecteur devrait être abolie – c’est tout simplement inutile ». Selon les mêmes sources, « Il peut être pratique d’avoir quelqu’un à blâmer, mais ce n’est pas une fonction qui est vraiment nécessaire pour faire la guerre au corona. Gamzo a agi comme un politicien et on n’a pas besoin d’un remplaçant au sein du cabinet. »

Par contre, dans l’establishment lié au ministère de la Santé on déclare : «Na’hman est un homme très digne. Il a occupé un certain nombre de postes et est l’une des personnes les plus travailleuses du système. C’est un homme très intelligent et modéré, un excellent professionnel, la question est de savoir s’il peut résister à toutes les pressions et à toute la politisation. C’est la grande question, car Roni y a plongé. Gamzo est en fait un politicien, Na’hman n’est pas comme ça, c’est un professionnel exceptionnel et il travaillera très bien avec le PDG Hezi Levy.

LIRE  Nouveau plan de lutte contre l’antisémitisme en France pour 2018-2020

« Professionnellement, il ne fait aucun doute qu’il sera excellent, il a tous les avantages du monde, mais l’autre chose est de savoir comment il travaillera avec les médias », a ajouté la même source. « Ce n’est pas un type extraverti mais plus introverti. Hezi a été éliminé très rapidement dans les médias, parce qu’il est trop bon. Il est difficile de trouver des personnages comme Zeev Rothstein, Gabi Barbash, Roni Gamzo ou le professeur Itzik Kreiss. »

Le professeur Ach se mettra à la place de Gamzo, qui devrait revenir le mois prochain au poste de directeur de l’hôpital Ichilov de Tel Aviv. Gamzo lui-même a recommandé Ach comme son remplaçant. Avant la nomination, Ach s’est entretenu cette semaine avec le Premier ministre Benjamin Netanyahou. Avant l’annonce de la nomination d’Ach, la nomination de plusieurs autres candidats avait été envisagée, notamment les anciens directeurs du Ministère de la Santé Moshe Bar-Siman-Tov et Gabi Barbash. La possibilité de démissionner complètement et de transférer ses pouvoirs au directeur général du Ministère de la Santé avait également été envisagée.

Pour le public religieux, la nomination de Ach est reçue avec crainte. On s’y souvient de sa déclaration voici peu : « Un voyage à Uman peut être reporté, les manifestations sont une chose fondamentale »…

Dans une interview accordée à Radio 103, le professeur Ach a évoqué le désir des ‘hassidim de Breslav de se rendre à Ouman à Roch Hachana, et a déclaré : «Je suis surpris par le leadership des ‘hassidim qui ne comprend pas qu’il s’agit d’une question de sauver des gens. Après ce voyage, il y aura des personnes atteintes par le virus, beaucoup ou non, mais il y aura des malades. Il y aura des gens qui paieront de leur vie pour ce voyage, soit les gens qui ont voyagé, des membres de leur famille ou des gens autour d’eux. »

LIRE  Un Breslev qui réjouit même… les gardiens de prison

Il a également présenté une approche déformée et scandaleuse en comparant les manifestations aux voyages en question : «Les manifestations sont une chose très fondamentale dans les droits civils dans une démocratie, reporter un voyage à Ouman d’un an est une chose possible, et son prix n’est si élevé. Il s’agit d’une remise sur un an, alors que d’un autre côté, on parle de danger pour la vie des gens. Cela me semble évident. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire