Protéger Har HaZétim : une priorité

0
1112

Le ministre des affaires de Jérusalem, Ze’ev Elkin, a annoncé que, pour lui et le premier ministre, Binyamin Netanyahu, la protection de Har HaZétim  reste au sommet de la liste des priorités. Lors d’une réception à Manhattan en présence de Malcolm Hoenlein, Elkin a annoncé que son cabinet allait allouer des millions de chékels afin de renforcer la sécurité sur Har HaZétim, y compris par l’installation de caméras de surveillance, une présence policière accrue et d’autres mesures de sécurité.

Elkin a rencontré les membres du Comité international pour la protection de Har HaZétim afin d’expliquer le programme du gouvernement pour ce lieu historique devenu aujourd’hui un endroit dangereux pour les Juifs. Lors des visites au cimetière les Arabes effectuent régulièrement des jets de pierres et d’autres attaques contre les véhicules conduits par des Juifs. Le cimetière est également une cible fréquente des vandales, les pierres tombales étant régulièrement détruites et défigurés par les Arabes.

Malgré les déclarations de Elkin, peu de choses ont réellement été faites pour améliorer la situation autour de Har HaZétim qui, bien que sous souveraineté israélienne, reste sous la domination arabe locale. Les élus continuent de se lancer dans des déclarations pleines de promesses et d’optimisme, mais pour les familles qui souhaitent se rendre sur une tombe de Har HaZétim, le voyage est souvent accompagné d’attaques commises par la population arabe. Beaucoup de personnes ont tout simplement décidé de prendre des dispositions pour assurer leur sécurité privée lorsqu’elles doivent se rendre au cimetière lors d’un yahrzeit.

Le comité international a eu des mots d’éloge pour Elkin et la décision du cabinet, espérant que, finalement, la situation allait changer. Le comité devrait travailler dur, poussant le gouvernement à assurer la sécurité, la réparation et l’installation de caméras, et à réhabiliter quelque 20.000 tombes détruites. Le comité continue de faire pression sur les élus afin qu’ils fassent  de Har HaZétim une priorité absolue. Car ce site millénaire a trop longtemps été ignoré et délaisse dans le passé.

LIRE  Jeudi : grève dans tous les hôpitaux gouvernementaux d’Israël

Aucun commentaires

Laisser un commentaire