Les quatre axes de Kountrass

1
1954
les 4 axes

Kountrass lance actuellement une grande campagne, intitulée

« Quatre axes de développement ».

1/ Connaissance du Judaïsme – 2/ Le commentaire du rav Hirsch – 3/ « Otsar haKountrass » – 4/ Oneg7

Suite à de nombreuses questions posées par nos lecteurs, nous avons interviewé le directeur de Kountrass, rav Kahn, sur les raisons et le contenu de cette campagne.

Q : Quel est le premier de ces 4 axes ?

R : Depuis toujours, l’un des grands objectifs de notre communauté est d’inculquer à la jeunesse, ou au public qui cherche à revenir au Judaïsme, les grands principes qui la fondent : son histoire, sa géographie, sa pensée et sa conduite. Kountrass œuvre depuis 30 ans avec l’aide de D’ et avec les conseils des Grands de la Tora, pour fournir des articles et dossiers les plus approfondis possibles à notre public, dans tous les domaines du Judaïsme.

Présentement, après 30 ans de recherches et d’édition  publiées dans le « magazine », nous voulons offrir au public la possibilité d’accéder à tous nos dossiers, sous forme de livrets analogues à la collection « Que sais-je ? ». Cette édition, dénommée « Connaissance du Judaïsme », qui comportera, si D’ veut, plus de 200 titres.

Q : Comment, tant  de volumes ?

R : à A ce jour nous avons fait paraitre plus de 200 grands dossiers, chaque fois consacrés à un sujet spécifique, ce qui constitue déjà un volume important d’écrits. De plus, certaines rubriques peuvent faire l’objet d’un ouvrage en soi, comme les commentaires sur le ‘Houmach, les textes sur les fêtes, et même les balades en Erets Israël…

Q : Concrètement, comment le public peut-il participer à ce premier des 4 axes ?

R : Un livre spécifique ou même une année de parution peuvent être financés en souvenir de proches ou être dédicacés à une cause précise. Cette contribution est de première importance pour nous, elle nous aidera à mieux développer ce projet.

Q : Et le commentaire du rav Hirsch sur le Pentateuque, ce second axe…

R : Voici plus d’une dizaine d’années, nous avons fait traduire et paraître le commentaire de ce rav en français (directement à partir de l’allemand). L’engouement du public a été tel que nous avons vendu plus de 5000 exemplaires des deux premiers tomes, ce qui est un chiffre très important pour la francophonie. Et ce n’est pas surprenant : le commentaire du rav Hirsch est une œuvre d’une rare puissance, pratiquement inégalée, par rapport à tous les commentaires classiques. Il reste proche du texte et sait le lire tel qu’il est, tout en en tirant des idées tout à faire remarquables.

Nous voulons à présent relancer l’impression de ces deux tomes qui sont en rupture de stock depuis longtemps. Il est possible d’aider à la réimpression à la mémoire d’une personne, ou simplement de nous aider à financer ce travail. La 1ère partie de Vayikra est à présent également prête à l’édition. Cela sera donc plus de la moitié du ‘Houmach qui pourra paraitre présentement.

Q : « Otsar haKountrass », ce troisième axe prévu, en quoi consiste-t-il ?

R : Un CD « tout Kountrass » a paru il y a 10 ans, et nombreux sont les lecteurs qui l’avaient acheté. Depuis, une grande quantité de textes sont venus enrichir notre corpus. Nous voulons donc constituer un « otsar », un thésaurus comprenant tout ce qui a déjà paru chez nous, incluant un moteur de recherche avec diverses entrées : thèmes, rubriques, auteurs, etc.

Cet « otsar » sera proposé au public sous une forme qui reste à définir : un CD, une clé, ou simplement par accès à un service internet, comme cela se fait de nos jours.

La possibilité d’accéder à cette encyclopédie qu’est devenu Kountrass avec les années est de première importance, pour de nombreuses personnes : des chercheurs, des étudiants, des rabbins, des enseignants, et pour le public tout entier.

Là aussi, nous invitons le public à œuvrer avec nous pour mener à bien ce projet.

Q : Qu’est-ce que ce « Oneg7 », ce dernier axe ?

R : Il s’agit d’un projet récent, lancé par le rav Michaël Reich avec nos conseils et notre aide. Déjà 4 journaux ont paru dans cette collection. Oneg7 mérite absolument d’être développé, car il apporte au public une vision claire et motivante des enseignements de Tora, donne des informations sur ce qui se fait en Erets Israël dans le domaine de l’éducation et fournit à la famille des thèmes de réflexion. Il aborde l’actualité et lui donne sa perspective dans l’esprit de la Tora.

Oneg7 doit paraître toutes les semaines, et apporter aux familles juives françaises – pour l’instant, celles vivant en Erets Israël, et pour les autres, via mail – leur bagage de spiritualité pour le Chabbath.

Un projet d’une telle envergure ne peut se faire qu’avec l’aide de personnes sensibles à la diffusion de la Tora, et convaincus de l’importance d’un tel axe de développement.

Q : En conclusion, que diriez-vous de l’avenir de Kountrass lui-même ?

R : A en croire les témoignages et réactions du public, l’impact du travail effectué est colossal, tant il a permis à de nombreuses personnes de trouver la voie vers la pratique et vers l’étude. Aujourd’hui, nous éprouvons le besoin d’aller encore de l’avant et de promouvoir ces divers axes, afin d’élargir notre cercle et d’apporter à plus de personnes encore la connaissance de la Tora. Nombreuses sont les institutions de la communauté juive, en particulier de langue française, qui veulent renforcer l’identité juive, parce que ce n’est qu’ainsi qu’on peut parvenir à assurer la continuation et à assoir au mieux la pratique. Or nul doute que c’est exactement la vocation de Kountrass et tout son investissement.

Nous nous tournons donc vers vous, cher public, pour vous dire : notre communauté, vu son développement actuel et le retour aux sources dont nous sommes les témoins, a besoin de plus en plus d’un instrument d’instruction de haut niveau, sachant répondre à l’attente spirituelle de ses membres. Kountrass a fait ses preuves depuis trente ans : continuez à nous soutenir pour mieux remplir notre vocation : aller de l’avant !

1 Commentaire

  1. Kountrass a fait du CHEMIN ! Nous l’apprécions énormément car sa parution première aux moments de notre installation en France nous avons découvert notre Judaïsme avec beaucoup d’ardeur à travers cette revue qui nous a fait découvrir notre appartenance déjà affermie par notre Grand rabbin SITRUK zatsal à qui nous devons bcoup.

Laisser un commentaire