Réponse de l’Etat devant la Cours suprême : « Le décret Lieberman a été pris sans trop d’analyses… »

0
39

En réponse aux pétitions d’un certain nombre d’organismes orthodoxes contre les décrets de Lieberman d’annuler la subvention aux garderies des épouses des étudiants en Tora, l’État a admis qu’aucun examen sérieux de la question n’avait été mené et qu’il demandait deux semaines supplémentaires pour répondre à la Haute Cour avant de prendre une décision qui affecte inégalement tout un secteur ! « 

Radio Kol ‘Haï

Suite aux requêtes déposées par un certain nombre d’instances orthodoxes auprès de la Haute Cour contre les décrets de Lieberman visant à supprimer la subvention pour les garderies d’enfants, après que les décrets ont été publiés sans réfléchir aux conséquences de cette décision et sans laisser le temps aux gens de s’organiser pour l’année scolaire en cours.

Dans une réponse présentée aujourd’hui (jeudi) par l’État à la Haute Cour, l’État a déclaré que la décision du ministre des Finances Avigdor Lieberman d’annuler la subvention aux garderies est reportée de deux semaines, en raison de problèmes constatés par le procureur général. L’État a reporté la date de l’audience, qui devait avoir lieu le 25 octobre, de deux semaines supplémentaires.

Les avocats Shmuel Maklev, Uriel Stern et Yonatan Feldman, représentant les requérants, ont déclaré : « La réponse de l’Etat prouve bien ce que nous affirmions : cette décision a été prise dans une analyse du sujet sous tous ses aspects ! »

Ils ont ajouté : « Il aurait été approprié que l’examen soit passé avant que ne soit prise la décision qui nuit sans équivoque à tout un secteur, et qu’il n’aurait pas été fait au milieu d’une année scolaire, laissant des dizaines de milliers de parents dans l’incertitude. »

LIRE  De qui l’omerta politique, judiciaire et médiatique fait-elle donc le jeu ?

Le président du Pouvoir juif, le député Itamar Ben Gvir, a répondu : « Un gouvernement mauvais et opaque sans cœur, sans compassion. C’est un désastre et tout cela à cause d’une vengeance personnelle contre le secteur orthodoxe ! »

Le député Ben Gvir a ajouté : « Dans un autre pays, cela aurait été appelé antisémitisme et sélection. J’appelle le ministre des Finances à se reprendre, et à agir immédiatement pour trouver une solution adaptée aux secteurs les plus fragiles. Ne cédez pas à la discrimination des publics les plus faibles de la société, il est de notre devoir en tant qu’État de prendre soin d’eux et de les aider. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire