Roch Hachana, un jour de joie

0
47

Roch Hachana, un jour redoutable et rempli d’émotions. Nous passons de la synagogue, où nous prions solennellement, d’un esprit craintif, à un repas de fête où nous devons nous réjouir, boire et manger des douceurs. Comment peut-on passer d’un état de crainte à la joie ? Que signifie ce grand jour de Roch Hachana ? Quel comportement doit-on adopter, et avec quel état d’esprit ?

Il est écrit dans le Choul’han ‘Aroukh (597), de manger, boire et se réjouir le jour de Roch Hachana. Comme il est dit : « Allez manger des choses grasses et buvez des boissons douces ; envoyez des plats à celui qui n’a rien préparé, car ce jour est saint devant D’ et ne vous attristez pas, car la joie de D’ est votre force. » (Ne’hémia 8;10) Ce qui signifie qu’il est interdit d’être triste ou de s’accabler le jour de Roch Hachana !

Roch Hachana qui est pourtant le jour où toutes les créatures vont être jugés, allons être inscrit dans le livre de la vie ou (D’ préserve) dans celui de la mort. Mais c’est aussi l’anniversaire de la création de l’Homme. À partir du moment où l’Homme est créé, il est devenu le sujet du Roi, et a pu proclamer la royauté divine, et tous les ans l’Homme sera jugé sur ses actions et son comportement passés.

Pendant deux jours, nous allons rappeler sans cesse que Hachem est le Roi, qu’Il est parmi nous. Nous ne rappelons en aucun cas nos fautes, nous louons notre Créateur, nous nous rapprochons de lui, et faisons Techouva en admettant Son règne. Par ce comportement de soumission, on espère un jugement plus doux.

LIRE  Des éthrog calabrais pour les Juifs de Russie

Ce jour-là, le Roi est plus que jamais parmi nous, et Il va ouvrir et consulter notre dossier un à un. Toutefois même si nous passons notre Roch Hachana à Lui montrer notre amour pour lui, il y a de quoi être un peu stressé, inquiet, non ? La visite du Roi, la personne la plus haute et importante, a de quoi nous impressionner, nous pétrifier. Et malgré cela, on nous ordonne d’être joyeux, de manger des plats de fêtes, des douceurs, de boire, etc..

Illustrons cela par l’exemple suivant : une très importante usine de renommée prépare la visite de son grand dirigeant. Nous pouvons voir que chaque employé la vit d’une manière différente. Il y a un certain type d’employés qui n’aiment pas forcément leur travail, ils viennent pour recevoir leur salaire, ils ne font que le minimum demandé et encore… Ils enchaînent les arrêts maladie sans se soucier des conséquences sur la production. À l’approche de l’arrivée du grand patron, ils sont un peu stressés, il va peut-être découvrir qu’ils ne servent pas à grand-chose, il va demander des comptes rendus de leurs performances et il n’y aura pas grand-chose à dire. Ils ont peur du licenciement…

Et il y en a d’autres, pour qui ce travail, c’est leur vie. Ils essayent de trouver des améliorations, ils s’inquiètent de la situation économique de la société, ils sont dévoués, ne comptent pas les heures supplémentaires. Le salaire qu’ils perçoivent est juste pour leur permettre de vivre et de pouvoir continuer à servir dans cette entreprise. Eux n’attendent que la visite du grand patron, fièrs de montrer comment ils se battent pour faire avancer l’entreprise, ils ont un dossier tout prêt avec les différents indices de performance. Ils savent que les nouvelles décisions du patron n’auront pour but que l’amélioration de la société, ils n’ont qu’un seul but faire avancer la société, quitte à se voir régresser dans la hiérarchie. Ils sont habillés de leur plus beau costume, et lui ont préparé un accueil triomphal avec tapis rouge accompagné d’un buffet gourmet.

LIRE  Un séfer Tora vieux de 1 500 ans retrouvé chez des contrebandiers turcs

À l’approche de la date de l’arrivé du grand patron, leur réaction seront donc différentes pour les uns l’angoisse, pour les autres la joie.

Ainsi, celui qui s’angoisse à Roch Hachana ne vit que pour lui, ce n’est pas une ‘Avodat Hachem/service Divin, mais une ‘Avodat ‘atsmit/ service personne l! Alors que celui qui vit une vraie ‘Avodat Hachem est heureux de la venue du patron, il sait que les licenciements, changement de poste, révisions de salaire seront pour le bien de la société… pour un monde meilleur.

Le jour de Roch Hachana à nous de savoir on l’on se situe, pour qui l’on travaille, est-ce pour nous ou pour D’ ?! Avons-nous fait notre ‘Avodat Hachem/service divin avec zèle ? Ou avons-nous pensé qu’à notre confort personnel sans trop nous soucier du grand Patron ? Ce jour est une angoisse ou une joie ?

À chacun de nous de savoir pour qui et dans quel état d’esprit nous avons passé notre année et voulons passer la ou les prochaines….

Seuls les OVDHM (‘ovdé Hachem/serviteur d’Hachem) pourront savourer de ce grand jour avec joie et bonheur !!

Chers lecteurs et fidèles de « la Daf de Chabbat », puisse le Tout Puissant, Maître de nos destinées, vous bénir en vous accordant ainsi qu’à vos proches bien aimés, santé, prospérité et longue vie de bonheur dans le respect de notre sainte Tora, pour cette nouvelle année.

Rav Mordekhai Bismuth

Extrait de la Daf de Chabat disponible sur http://www.ovdhm.com

Retrouvez une fiche indispensable sur le Chofar de Roch Hachana en cliquant sur le lien suivant: https://www.ovdhm.com/le-son-du-chofar/

LIRE  Norvège: vers un rétablissement du droit de la circoncision ?

Retrouvez une fiche indispensable sur les Kaparot en cliquant sur le lien suivant: https://www.ovdhm.com/les-kaparot/

L’équipe d’OVDHM
www.ovdhm.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire