Le roi Abdallah de Jordanie contre l’« extrémisme israélien » sur le Mont du Temple

0
949
Jordan's King Abdullah (L), and his son crown Prince Hussein (2nd L), arrive to attend celebration of the 100-year anniversary of the Great Arab Revolt, in Amman, Jordan, June 2, 2016. REUTERS/Muhammad Hamed - RTX2FEE9

Dans une interview accordée ce lundi au quotidien jordanien Addustour, le roi Abdallah de Jordanie a promis de lutter contre les « violations répétées et les attaques menées par Israël et les groupes extrémistes ».

Il a accusé Israël de tenter de « violer la sainteté de la mosquée d’El-Aksa », ajoutant que « notre responsabilité envers les lieux saints musulmans à Jérusalem est notre priorité absolue sur la scène internationale. Nous utiliserons tous les moyens nécessaires pour défendre mosquée d’El-Aksa. »

Rappelons que dans le cadre de l’accord de paix de 1994 entre les deux pays, la Jordanie a reçu la responsabilité de la gestion du Mont du Temple et de la mosquée d’El-Aksa, le troisième lieu saint pour les Musulmans. Des tensions ont souvent éclaté sur le Mont du Temple mais dernièrement les Palestiniens ont affirmé que les provocations israéliennes pour « judaïser » ces lieux avaient motivé la vague actuelle de violence en Israël.

Quant au roi Abdallah, il a répété que la Jordanie résisterait « aux tentatives répétées de façon flagrante pour changer le statu quo à Jérusalem en ce qui concerne ses sites et les préjugés envers les peuples islamiques et chrétiens ».

Puis il a réaffirmé l’engagement de la Jordanie envers le peuple palestinien, soulignant que « la question palestinienne est notre première priorité et un intérêt national suprême ».

Rappelons que les deux parties avaient convenu d’un plan pour installer des caméras sur le site. Mais sous la pression des Palestiniens, la Jordanie s’est finalement retirée des pourparlers au mois d’avril dernier.

LIRE  Washington Post: Israël a « rendu service à l’humanité » en Syrie

Aucun commentaires

Laisser un commentaire