Shaked eut pû rejoindre le Likoud, mais cela ne s’est pas fait (pour l’instant)

0
109

Shaked a eu des contacts avec le Likoud le jour où Silman a annoncé sa démission !

La personnalité la plus importante de Yamina, Ayelet Shaked, s’est entretenue avec le Likoud le jour même où la députée Idit Silman a annoncé sa retraite de la coalition • Le Likoud a lancé un ultimatum de deux heures et Shaked a refusé •

La ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked, membre éminent de Yamina, a eu des entretiens avec le Likoud pour quitter son parti et s’inscrire dans ses rangs le jour même où la députée Idit Silman a annoncé sa démission de la coalition, selon un reportage sur la Douzième chaîne.

Les hommes de Netanyahou ont approché Shaked ce matin-là et lui ont fait comprendre qu’elle avait deux heures pour rejoindre le Likoud pour n’importe quel poste qu’elle voulait, sinon ils avaient l’intention de conclure avec un autre député. Ayelet Shaked a refusé l’ultimatum et a travaillé pour former un front uni avec le député Nir Orbach et plus tard également avec le député Avir Kara. Dans la soirée, Shaked a informé le Likoud de la nouvelle situation dans laquelle, désormais, les trois travaillaient comme un groupe uni, et ce n’est qu’à ce titre qu’ils étaient disposés à faire le pas.

Cependant, le Likoud s’est opposé à accepter quatre députés, dont Silman, et a tenté de persuader Shaked de rejoindre sans son groupe, affirmant qu’elle pouvait réussir seule aux primaires. Le Likoud espérait que Shaked se contenterait d’ouvrir une nouvelle page. Quelques heures plus tard, alors que le Likoud était alors prêt à accepter tout ce monde – Shaked, Orbach et Kara ont décidé de donner une autre chance de stabiliser le gouvernement.

Certains membres du Likoud à la Knesset pensent qu’ils réussiront à faire venir Nir Orbach à meilleur prix et sans menacer le sommet du parti qui complote pour succéder à Netanyahou en temps voulu, et n’est pas vraiment intéressé à rejoindre Shaked dans la course.

Le député Avir Kara lui-même est toujours intéressé par la poursuite de l’existence du gouvernement, mais il souhaite le faire selon ses propres conditions. Il a ses plans qu’il veut mettre en œuvre, il pense qu’il ne devrait pas y avoir d’élections, donc s’il le peut, il fera tenir le gouvernement – en échange de ses conditions. S’il constate que cela ne se produit pas, Kara, Shaked et Auerbach devront décider s’ils préfèrent rester dans cette coalition ou opter pour une place confortable au Likoud.

La partie n’est pas encore terminée…

Aucun commentaire

Laisser un commentaire