Succès pour un médicament développé en Israël: des malades du corona sévères ont été guéris

0
350

Illustration : Pr Zeèv Rotstein, directeur de l’hôpital Hadassa

Cinq malades graves ont été traités avec un médicament à base de plasma prélevé sur des anciens malades du corona qui se sont rétablis et qui ont été obtenus grâce aux dons d’organisations caritatives orthodoxes ont été libérés chez lui aujourd’hui. «Hadassah mène des percées médicales»

Be’hadré ‘Harédim

Succès impressionnant à Hadassah: le médicament expérimental à base de plasma qui a été retiré de malades en convalescence s’avère être un succès. Ceci, une fois que le cinquième patient, qui a été diagnostiqué en un état critique, a été libéré – et il a récupéré après avoir été traité avec ce médicament. Le directeur général de l’hôpital, le professeur Rothstein, a publié une déclaration spéciale félicitant le personnel de l’hôpital et déclarant que «Hadassah ouvre la voie en matière de percées médicales». Les plasmas ont été recrutés à l’hôpital grâce à une étroite coopération avec des organisations caritatives orthodoxes.

Aujourd’hui (mercredi), le cinquième malade des cinq patients les plus difficiles et les plus critiques a été libéré à son domicile, une fois qu’il a reçu un traitement innovant dans le cadre du premier essai clinique au monde, dans lequel le traitement de cellules humaines prélevées sur un donneur en bonne santé a été effectué. Cinq patients atteints du virus corona, dont trois dans un état grave et deux dans un état critique, ont été traités à l’hôpital Hadassah Ein Kerem, dans le cadre d’un essai clinique avec un médicament innovant, Alostra, développé à Hadassah en collaboration avec la société de biotechnologie Enlebex Therapeutics. Les cinq patients sont sortis sains de l’hôpital après le traitement pendant en moyenne cinq à six jours après avoir reçu le médicament, et tous étaient négatifs pour le virus le jour de leur sortie.

LIRE  Un tribunal rabbinique sanctionne une femme qui refuse le divorce

Alostra a été développé sur la base des recherches du professeur Dror Mevorach, directeur des services de médecine interne et corona à Hadassah, et a été testé avec succès dans le passé chez dix patients atteints de septicémie (septicémie), qui est considérée comme une maladie grave considérée actuellement comme incurable. L’expérience a été lancée malgré l’opposition du directeur général de l’époque du ministère de la Santé, Moshe Bar-Siman Tov, à la suite de laquelle l’activité a été menée dans la discrétion. Des dons de plasma ont été obtenus grâce à la coopération de l’hôpital, et diverses associations qui se sont engagés dans l’action et ont pris en charge les dons de centaines de volontaires de la communauté orthodoxe – opération effectuée en quelques heures.

En fin de compte, il semble, même si c’est le début, que le médicament s’avère effectivement un succès. « Alostra est destiné au traitement d’un large éventail de cas dans lesquels il y a une hyperactivité du système immunitaire, ce qui conduit à une augmentation de la sécrétion de protéines par les cellules du système immunitaire – appelées cytokines et provoquant une tempête de cytokines », a expliqué le Pr Mevorach. «Son activité est exercée en traitant des cellules prélevées sur un donneur sain et leur aménagement en laboratoire de manière à ce que, une fois injectées dans le corps du patient, elles réduisent l’inflammation ou la tempête de cytokines très néfaste pour les patients. « Nous sommes heureux que les patients dans un état difficile et critique se soient rétablis grâce au traitement avec Alostra. »

LIRE  Pologne : la foule frappe et brûle une marionnette de Judas représenté par un grand nez, des papillotes et un chapeau

Le PDG de Hadassah, le professeur Zeev Rothstein, a déclaré en réponse que « malgré la guerre autour et parallèlement aux préparations intensives pour absorber le nombre croissant de patients gravement malades, Hadassah continue d’innover et de mener les percées dans le traitement de ces patients corona et est heureux qu’un médicament soit développé dans notre hôpital ». Comme d’habitude, il n’a pas manqué l’occasion d’envoyer une flèche au système gouvernemental, en disant que » j’espère que ceux qui doivent faire leur part dans le budget et la trésorerie du système hospitalier dans le pays, vont enfin se réveiller et nous aider à aider le public en ce moment. « 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire