Trump atteint par le corona fera comme tout le monde ? Certainement pas…

0
72

Tous les détails sur le traitement expérimental reçu par le président des États-Unis

Le conseiller médical, le rav Yossi Erbeleich, explique le traitement spécial reçu par le président des États-Unis après avoir contracté le virus. Il s’agit d’un composé d’anticorps corona qui sont distillés à partir d’un plasma de patients qui se sont rétablis de la maladie et ont développé un taux élevé d’anticorps.

Le président américain Donald Trump a été hospitalisé après être tombé malade du corona et avoir présenté des symptômes. Il a reçu un traitement qui, selon certains rapports, a reçu la définition de «traitement expérimental».

Alors, quel est le traitement expérimental qui est expérimental et qui n’a pas peur de l’essayer sur le président de la grande puissance mondiale?

Le conseiller médical, le rav Yossi Erbeleich, président d’une organisation du nom de Lema’ankhem, nous a expliqué que le président a reçu le traitement habituel ces jours-ci dans tous les hôpitaux, certainement en Israël, et aussi des traitements moins courants car expérimentaux ou très nouveaux qui ne sont pas encore commercialisés en quantités.

Le traitement habituel et courant est la vitamine D et le zinc, les anticoagulants et éventuellement les stéroïdes. Il a également reçu deux doses de Remdesivir, un médicament antiviral normalement administré aux patients modérés et sévères, mais il n’est pas clair que Trump soit considéré comme un tel patient.

Le traitement spécial est un composé d’anticorps corona (anticorps multiclonaux) qui sont distillés à partir du plasma de patients qui se sont rétablis de la maladie et ont développé un taux élevé d’anticorps. Il est à noter que telle ou telle combinaison est administrée aujourd’hui dans presque tous les hôpitaux, certainement dans le pays et est réservée aux malades graves.

LIRE  Le Kremlin : "La décision de ne pas inviter Poutine en Angleterre est totalement immorale"

Le produit a été rapidement approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. Le traitement plus rare dont il a déjà reçu deux doses est le traitement aux anticorps monoclonaux développé par Regeneron et est toujours considéré comme un médicament expérimental dans la troisième phase de ses tests chez l’homme. Malgré cela, elle a été approuvée comme «traitement de faveur» car elle n’a pas encore de certificat.

L’anticorps attaque la protéine qui compose les «épines» à la surface du virus, lui donnant l’apparence d’une couronne dont dérive son nom étrange de corona. À ce jour, le médicament n’a été essayé que sur 275 patients non hospitalisés.

Le rapport est que le président n’a pas eu d’effets secondaires à ce traitement. Le médicament est en fait utilisé comme un « vaccin passif », c’est-à-dire qu’il ne repose pas sur la production d’anticorps par le corps du patient et est donc utilisé pour combattre le virus à l’heure actuelle et ne protège pas du virus à l’avenir.

Il convient également de noter que certains des traitements cités ici sont explicitement destinés aux patients gravement malades et donnés au président même s’il n’est pas encore défini comme tel et la raison en est bien sûr due à son statut et à sa fonction et pas seulement à son état de santé actuel.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire