Un lancement raté a conduit au meurtre d’enfants à Gaza

0
164

Comme toujours dans ce genre d’affrontements, des civils et des enfants souffrent. Là, déjà, il est question d’un groupe d’enfants frappés par une roquette. Mais qui en est responsable ? C’est là toute la question (qui ne se pose pas à l’étranger : on sait de suite qui est coupable…).

Au cours d’une enquête menée par les FDI, il est apparu clairement que l’incident survenu dans le nord de la bande de Gaza, au cours duquel environ quatre enfants ont été tués, n’était pas causé par une attaque israélienne mais par le lancement d’une roquette depuis la bande de Gaza, qui tombé au cœur de Jabaliya.

« Leur épée entrera dans leur cœur », version moderne : le missile qui a tué des enfants à Gaza visait Israël mais a explosé sur une maison à Gaza.

Les médias de la bande de Gaza ont rapporté ce soir (samedi) que sept personnes, dont quatre enfants, ont été tuées dans une attaque à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Tsahal a d’abord hésité à expliquer les images difficiles, mais a précisé plus tard que Tsahal n’avait pas attaqué dans la bande de Gaza depuis environ 18h30, tandis que l’explosion qui a blessé les enfants s’est produite à 20h30.

Dans une vidéo publiée il y a peu sur les réseaux arabes, un missile apparemment lancé depuis la région de Jabalia, dévie suite à une défaillance de sa trajectoire balistique et atterrit à l’intérieur de la bande.

Le système d’information national a déclaré qu’un lancement raté du Jihad islamique est la cause du meurtre tragique des enfants à Jabalia, ce qui est contraire aux publications palestiniennes qui appellent l’événement le « massacre de Jabalia ».

LIRE  Le renseignement allemand infiltré par un islamiste

En ce qui concerne l’incident de Jabaliya, ils précisent qu’Israël a des vidéos qui prouvent sans aucun doute qu’il ne s’agissait pas d’une attaque israélienne. « Il a été prouvé sans équivoque qu’il s’agit d’un lancement raté d’une fusée lancée par le Jihad islamique », a-t-il déclaré.

Avec la publication de la nouvelle dans les médias palestiniens et internationaux, une enquête approfondie a été menée qui a révélé sans équivoque qu’il ne s’agissait pas d’une attaque israélienne mais d’un tir de roquette depuis la bande de Gaza, qui est tombé au cœur de Jabaliya.

Chaque fusillade par l’organisation terroriste du Jihad islamique est un double crime de guerre. Il tire sur des civils et utilise les habitants de Gaza comme boucliers humains.

Cet incident est un exemple du mal causé par le Jihad islamique aux habitants de la bande de Gaza.
Israël est désolé pour tout mal causé à des innocents.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire