Un rapprochement entre la Libye et Israël ?

0
38

Par Shraga Blum – Iphinfo

Si le Hamas craint un développement diplomatique positif concernant des pays arabes et Israël c’est qu’il s’agit d’une bonne nouvelle. Moussa Abou Marzouk, n°2 du Hamas a déclaré que son organisation considère avec « inquiétude » les intentions du général libyen Khalifa Haftar de se rapprocher d’Israël voire même d’établir des relations diplomatiques avec l’Etat hébreu.

Le général Haftar, qui a quitté l’uniforme en vertu de la loi électorale, s’est porté candidat à l’élection présidentielle du mois de décembre est il en est actuellement le favori. Ses proches ont fait savoir qu’en cas de victoire, il souhaiterait normaliser ses relations avec Israël. Certaines informations rapportent même que des émissaires du général libyen se seraient rendus « incognito » il y a deux semaines en Israël dans un avion privé.

La situation politique est toujours très tendue en Libye qui était jusqu’à récemment partagée en deux, avec à l’Ouest un gouvernement islamique dans la capitale Tripoli, soutenu notamment par la Turquie mais non reconnu par le général Haftar et ses alliés, et à l’Est un gouvernement provisoire dirigé par le général avec comme capitale Benghazi. Ce gouvernement est soutenu par la Russie, la France, l’Egypte, la Jordanie et les Emirats arabes. Sous l’égide de l’Onu, un processus de « réconciliation nationale » est en cours, et la communauté internationale compte sur l’élection présidentielle du mois de décembre et les législatives qui suivront au mois de janvier pour tourner la page de ces années de guerre interne.

Pour le Hamas, « tout dirigeant arabe qui espère qu’un rapprochement avec Israël lui assurera un siège se rendra compte que son peuple sera mis au ban et qu’il n’y aura eu aucun avantage à retirer en ayant des relations avec l’occupant ».

Photo Open Clipart Vector / Pixabay

LIRE  Les orthodoxes dans le système

Aucun commentaires

Laisser un commentaire